Formule 1

La réorganisation de l’usine Toro Rosso porte ses fruits

Le niveau des pilotes est aussi très satisfaisant, selon Tost

Recherche

Par A. Combralier

8 juin 2019 - 14:51
La réorganisation de l'usine Toro (...)

La deuxième année de collaboration entre Toro Rosso et Honda s’annonce fructueuse : depuis plusieurs courses, l’écurie italienne affiche de francs progrès, au point d’avoir signé une double arrivée dans les points à Monaco - même si ce Grand Prix du Canada s’annonce un peu plus compliqué.

Toro Rosso est-elle vraiment revenue dans la course pour la 4e place du classement des constructeurs ? Dans l’immédiat, Franz Tost, le directeur d’écurie, se satisfait surtout des progrès démontrés.

« Jusqu’à présent, Toro Rosso a un package compétitif. Nous avons une voiture qui est rapide, qui fonctionne bien sur le plan de la motricité comme de l’aérodynamique. Et avec Honda, nous avons un partenaire très solide pour l’unité de puissance. Le package complet est, je dois dire, assez bon. »

« Nous avons réorganisé notre département aérodynamique et changé beaucoup de choses dans le département production, pour en renforcer la qualité. Nous avons aussi changé beaucoup de processus pour tout ce qui concerne l’assemblage. Et tout se met ensemble, avec un résultat final positif, car la voiture est assez bonne. »

Le niveau des pilotes est également satisfaisant : Daniil Kvyat a même dit qu’il pilotait peut-être à son meilleur niveau en carrière… Et le rookie Alexander Albon a été immédiatement performant.

« Oui, nous avons deux pilotes compétitifs, hautement talentueux. Les deux font un bon boulot et l’équipe progresse aussi. »

« Daniil est beaucoup plus expérimenté aujourd’hui. Il est beaucoup plus mature. Il comprend tout le côté technique bien mieux. L’an dernier, il travaillait dans le simulateur Ferrari. Je pense qu’il a beaucoup appris là-bas, et tout se met ensemble chez lui. Donc il montre une bonne performance. »

« Mais Alexander Albon est arrivé aussi avec un très bon niveau de performance, et c’est une surprise de le voir aussi rapide, dès les Libres ici à Montréal. Parce qu’il ne faut pas oublier que c’est la première fois qu’il conduit sur ce circuit, il doit apprendre la piste. »

« Cela semble très facile de l’extérieur, mais Montréal a des virages très délicats. Et il progresse bien. Nous avons deux pilotes vraiment compétitifs. Leur vitesse de pointe naturelle est bonne, ils sont bons, talentueux. »

Toro Rosso

expand_less