La F1, un ‘club de milliardaires’ ? Lawrence Stroll donne raison à Hamilton

Mais il parle moins de son fils que de son équipe

Recherche

Par Alexandre C.

19 février 2022 - 18:04
La F1, un ‘club de milliardaires' ?

« Pour moi, personnellement, nous vivons à une époque où c’est [la F1] devenu un club de petits garçons milliardaires » lançait Lewis Hamilton en mai dernier.

« Si je devais revenir en arrière, de mon milieu venant d’une famille ouvrière, il me serait impossible d’être ici aujourd’hui. Parce que les autres enfants auraient beaucoup plus d’argent. Nous devons travailler pour changer cela et faire de ce sport un sport accessible, pour les riches comme pour les personnes d’un milieu plus modeste. »

Le pilote Mercedes n’avait alors pas donné de noms, mais il pensait sans aucun doute à trois pilotes en particulier : Nikita Mazepin, Nicholas Latifi, et Lance Stroll (sans compter le père de Lando Norris qui est lui millionnaire).

Lawrence Stroll, le père du pilote Aston Martin F1, et qui est même allé plus loin en achetant l’équipe dans laquelle court son fils, a aujourd’hui répondu à ces critiques du pilote Britannique.

Et il accepte le constat dressé par Lewis Hamilton : oui, la F1 est aujourd’hui un sport pour les riches. Pourquoi nier le contraire ?

« La course automobile est définitivement chère, à partir du karting, il n’y a aucun doute là-dessus. »

« Il est beaucoup moins cher de jouer au golf ou au tennis, mais la F1 est un sport coûteux, il y a des machines. Il y a beaucoup de gens qui font fonctionner les machines. »

Mais Stroll père détourne ensuite la critique pour parler, non des pilotes, ce que faisait Lewis Hamilton, mais plutôt du fonctionnement d’une équipe en général.

« Il faut être un individu très riche ou une très grande entreprise pour pouvoir se permettre d’être en Formule 1. »

« Je ne sais pas à quoi le commentaire de Lewis faisait référence, mais c’est un sport, la F1, qui nécessite beaucoup de capitaux. Si vous regardez, par exemple, la construction d’un nouveau bâtiment ou d’une nouvelle soufflerie, cela représente bien plus de 150 millions de dollars. »

« La Formule 1 est un sport très coûteux, c’est indéniable. »

Le plan quinquennal de Stroll

Être milliardaire est bien utile en F1 : c’est avec une partie de ses deniers personnels que Lawrence Stroll va faire grandir Aston Martin F1, en doublant le nombre d’employés et en construisant une nouvelle usine à Silverstone.

A quelle échéance Stroll pense-t-il que son équipe sera capable de lutter et de remporter un titre mondial ?

« Je pense que ce sera dans quatre, cinq ou six ans. »

« Nous sommes actuellement dans une bonne position. Nous partageons la soufflerie de Mercedes, mais ce n’est pas aussi bien que d’avoir sa propre soufflerie. »

« En ce qui concerne les infrastructures, nous sommes définitivement devenus trop grands pour notre site actuel. Nous mettons en place beaucoup d’installations temporaires afin d’accueillir tous ces nouveaux employés. Mais pour ce qui est des plans d’avenir, comme pour la plupart des autres entreprises que je possède, il s’agit de gagner. Dans le cas présent, gagner et la Formule 1 signifie évidemment remporter des championnats du monde. En fin de compte, c’est ce que nous recherchons. C’est ce que je cherche à faire. »

« Nous savons tous très bien que le succès en Formule 1 ou dans toute autre entreprise ne vient pas du jour au lendemain. Cela prend des années pour mettre en place les bonnes personnes, les bons outils, les bons processus. »

« Mais nous construisons et investissons dans notre équipe avec l’ambition de progresser sur la grille année après année. Et notre ambition ultime est de gagner des championnats du monde. »

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos