Exclu de l’académie Ferrari, Armstrong estime que certains ont la ‘mémoire courte’

‘Beaucoup de personnes doutent de moi aujourd’hui’

Recherche

Par Alexandre C.

19 février 2022 - 17:13
Exclu de l'académie Ferrari, (...)

13e lors de ses deux saisons en F2, Marcus Armstrong a déçu, surtout en comparaison de Robert Shwartzman et de Mick Schumacher. Le couperet est donc tombé pour lui : il a été prié de quitter la Ferrari Driver Academy.

Il pourra certes rebondir chez Hitech cette année, toujours en F2 ; mais certainement, les portes de la F1 risquent de ne plus s’entrouvrir pour le jeune pilote qui était pourtant presque l’égal de Robert Shwartzman, en F3.

« Ce n’est pas soudainement arrivé » a-t-il confié à F1 Feeder Series à propos de la décision de Maranello.

« C’était évident qu’il n’y avait pas de véritable avenir en Formule 1 avec Ferrari, étant donné qu’ils ont ces baquets assez verrouillés. »

« C’est la même chose pour Callum [Ilott], nous vivions ensemble et nous en parlions tous les jours, donc nous savions que c’était une impasse. Ce n’était pas vraiment une surprise, nous savions que ça allait arriver. »

La situation entre Ilott et Armstrong n’est cependant pas identique : Ilott n’a pas déçu en F2 et a été seulement libéré une année par la Ferrari Academy pour l’IndyCar.

Désormais, Armstrong espère trouver un environnement plus sain chez Hitech... mais il sent qu’il doit à nouveau faire ses preuves.

« C’est une bonne chose pour l’avenir, car c’est un nouveau chapitre qui s’ouvre et un nouvel état d’esprit, sans pression extérieure. C’est une chose positive. »

« L’environnement est très important. Surtout le fait d’être avec des gens que je connais. »

« Certainement, je pense que c’est la bonne décision pour moi et je sens que cela arrive au bon moment, évidemment avec Ferrari. Dans l’ensemble, je sens que j’ai quelque chose à prouver et que beaucoup de gens doutent de moi. Hitech offre le bon environnement et la bonne voiture pour que je puisse montrer ce dont je suis capable. »

« Je pense que les gens dans le sport automobile ont généralement la mémoire courte et heureusement pour moi, je peux retourner la situation. Tout dépend de moi. »

Armstrong ne renonce pas cependant in fine à son rêve ultime, la F1... Tout dépendra de cette saison 2022. S’il bat Vips (pilote Red Bull) chez Hitech, qui sait de quoi son avenir sera fait ?

« Je suis en quelque sorte dans le cercle Ferrari de la F1 depuis cinq ans maintenant et je comprends comment une grande équipe comme celle-là fonctionne. Je sais ce qu’ils recherchent et ce qu’ils attendent de nous, donc je ne suis pas pressé de signer des contrats ailleurs. Ce qui m’intéresse, c’est d’être aussi performant que possible. »

« Je crois que si nous faisons ce que nous avons l’intention de faire, les opportunités arriveront naturellement. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos