Live - Grand Prix Talk : Débriefing du GP de Grande-Bretagne

>

La F1 est devenue un club de ‘petits garçons milliardaires’ pour Hamilton

Il ne cite pas de noms mais on voit qui il vise…

Recherche

Par Alexandre C.

20 mai 2021 - 13:37
La F1 est devenue un club de ‘petits (...)

Il est presque acquis que le titre mondial devrait se jouer entre Max Verstappen et Lewis Hamilton, au vu des premiers Grands Prix de l’année.

Hamilton, dans un entretien à AS, s’est confié sur cette bataille au sommet, et sur la motivation qu’elle lui procurait.

« J’aime me battre, je suis un sportif, je vis pour ça depuis l’âge de huit ans. Il n’y a rien de plus grand que ça pour moi. »

Lewis Hamilton a ainsi cette année l’occasion de répondre une fois encore aux critiques (notamment de Max Verstappen ou de Fernando Alonso), qui jugent que les titres du Britannique sont plus dus à l’excellence de l’équipe Mercedes, qu’au pilote lui-même. Qu’en pense le principal intéressé ?

« Je ne sais pas, je ne vis pas pour voir toutes les choses qui sont dites et je ne suis pas très conscient de tout cela, bien que je sois au courant de ce genre de commentaires. Il y a toujours une excuse quand quelqu’un d’autre gagne. Les gens trouveront toujours un moyen de minimiser le succès, alors je n’y consacre pas de temps. Je sais à quel point j’ai dû travailler dur pour être fort, ne pas faire d’erreurs, saisir toutes les opportunités que j’ai eues et personne ne peut m’enlever cela. Avec plus de batailles roue contre roue, j’espère avoir plus d’occasions de le montrer, de faire voir aux gens ce dont je suis capable. Je vais continuer à me battre en espérant que tout le monde me considérera davantage. »

La F1, un club de bébés milliardaires ?

Max Verstappen serait-il alors le successeur naturel de Lewis Hamilton ? La saison 2021 sera-t-elle comme une transition, une passation de pouvoir ?

« Je ne sais pas. Il y a un bon groupe de jeunes talents ici. Si on leur donne leur chance, Lando (Norris) a pour moi un énorme potentiel, et aussi Charles (Leclerc). Je ne peux pas prédire lequel d’entre eux sera bientôt le leader dans ce sport. »

Lando Norris, Charles Leclerc, Esteban Ocon, George Russell, Mick Schumacher... la relève semble ainsi déjà prête. Que pense Lewis Hamilton de ces jeunes loups ?

« Je ne sais pas si ce que je pense importe beaucoup, je ne sais pas si je peux juger si c’est une bonne ou une mauvaise génération. Il y a toujours des pilotes qui arrivent, dans mon cas je l’ai fait avec Nico (Rosberg) et Kubica, juste avant il y avait Alonso, l’ère de Schumacher... il y aura toujours une ère. »

C’est alors l’occasion pour le pilote Mercedes d’adresser un vrai tacle au manque de diversité en F1 : il juge qu’il y a trop d’enfants de millionnaires (comme Lando Norris, Lance Stroll ou Nikita Mazepin) et pas assez de pilotes étant arrivés purement par le mérite en F1.

« Pour moi, personnellement, nous vivons à une époque où c’est [la F1] devenu un club de petits garçons milliardaires. Si je devais revenir en arrière, de mon milieu venant d’une famille ouvrière, il me serait impossible d’être ici aujourd’hui. Parce que les autres enfants auraient beaucoup plus d’argent. Nous devons travailler pour changer cela et faire de ce sport un sport accessible, pour les riches comme pour les personnes d’un milieu plus modeste. »

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos