Formule 1

Horner : L’arrivée de Newey a changé le statut de Red Bull

C’était alors "une équipe qui prenait la F1 au sérieux"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

22 novembre 2020 - 10:34
Horner : L’arrivée de Newey a changé (...)

Lorsque Red Bull est arrivé en F1, l’image du vendeur de boissons énergétiques a longtemps collé à l’équipe. Interrogé sur le moment qui, selon lui, a fait de Red Bull une équipe sérieuse, son directeur Christian Horner n’a aucun doute : il s’agit de l’arrivée d’Adrian Newey.

"Le fait qu’Adrian nous ait rejoints a été un tournant, car nous sommes passés d’une équipe de fêtards à une équipe qui prenait la F1 au sérieux" a déclaré Horner au podcast Talking Bull.

"Dès qu’Adrian a rejoint l’équipe, les gens ont commencé à nous prendre au sérieux et se sont dit ’si le designer le plus talentueux de tous les temps a quitté McLaren - qui avait manqué de peu les deux championnats pour des raisons de fiabilité - il doit y avoir quelque chose de bien qui se passe là-bas’."

Face à David Coulthard, qui avait travaillé avec Newey chez McLaren et a servi d’intermédiaire entre les deux parties, Horner s’était amusé de la manière dont son ancien pilote avait permis ce rapprochement : "Tu as été plus rapide que Tinder ! À l’époque, tu étais un marieur !"

"Donc, à cette époque, DC, qui avait conduit des voitures d’Adrian chez Williams et McLaren, le connaissait évidemment très bien et m’a dit ’ce que tu dois faire, c’est dîner avec Adrian et sa femme parce que, soyons réalistes, ce sont les femmes qui prennent toutes les décisions’."

"Nous avons donc organisé ce dîner au Blue Birds à Londres et c’est là que tout a commencé. DC parlait à la femme d’Adrian de tout et de rien et cela m’a permis d’avoir une conversation avec Adrian et il s’est avéré que nous avions grandi dans la même région du Royaume-Uni, nous étions allés dans des écoles qui étaient presque à côté l’une de l’autre, pad au même moment, mais nous avions beaucoup de choses en commun."

"Je pense qu’Adrian était curieux de savoir pourquoi DC était venu et ce qu’il avait trouvé en arrivant. Je pense qu’il se sentait un peu étouffé chez McLaren et dans cette équipe pleine d’énergie et d’ambition, nous n’étions pas tout à fait sûrs de la façon dont nous allions y arriver. Mais avec le soutien de Dietrich [Mateschitz, propriétaire de Red Bull] et de Red Bull, ça l’a vraiment séduit."

Les attentes salariales de Newey ont failli refroidir Red Bull, mais Mateschitz a compris que cet investissement était nécessaire : "Nous avons découvert combien d’argent il gagnait chez McLaren et il a failli être renvoyé directement chez lui, mais Dietrich a soutenu tout cela et a dit qu’il était le bon gars pour notre équipe. Le reste appartient à l’histoire."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less