Formule 1

Hamilton : Ferrari et Leclerc auraient dû dominer à Bakou

Selon les calculs de Mercedes

Recherche

Par Olivier Ferret

10 mai 2019 - 09:44
Hamilton : Ferrari et Leclerc (...)

Après analyse approfondie du dernier Grand Prix à Bakou, chez Mercedes on est persuadé que sans le crash de Charles Leclerc en qualifications, Ferrari aurait pu dominer en Azerbaïdjan.

C’est ce que révèle Lewis Hamilton dans le paddock de Barcelone, comme pour sous-estimer encore la domination actuelle de Mercdes et enfoncer aussi, par la même occasion, le couteau dans la plaie de la Scuderia et de son pilote monégasque.

"Je ne suis pas surpris que Ferrari ait tenté le passage en Q3 avec les médiums. Charles avait le rythme pour y arriver. Et s’il avait été en Q3, il aurait été en pole car il était le plus rapide de nous 4."

"Ferrari était plus rapide que nous à Bakou, ils auraient dû nous dominer. Nos calculs ont montré que Seb aurait pu être 2 dixièmes plus vite que Valtteri pour la pole s’il avait pu bénéficier, comme nous, d’une aspiration de la part de Charles. Et Charles aurait été 2 dixièmes plus rapide que lui, c’était son écart durant tout le week-end."

Ensuite, Leclerc aurait profité d’un avantage considérable avec ses médiums selon Hamilton.

"Il y a des courses où il vaut mieux partir avec des pneus plus durs et c’est le cas à Bakou. Charles l’a démontré avec son rythme. Nous ne l’aurions plus revu s’il était parti en pole et resté devant nous. Nous avons tous eu du mal avec le pneu tendre en début de course. Lui, il volait avec ses médiums."

Mercedes

expand_less