Formule 1

‘Il faudra beaucoup de temps’ pour que Williams se redresse, prévient Claire

Nouveau coup dur à Barcelone : les évolutions n’ont pu être produites à temps

Recherche

Par A. Combralier

10 mai 2019 - 10:01
‘Il faudra beaucoup de temps' pour (...)

Williams doit-elle déjà faire une croix sur cette saison 2019 ? L’hypothèse mérite d’être considérée, tant l’écurie de Grove semble évoluer dans une autre catégorie depuis le début de la saison.

Claire Williams, la directrice adjointe de l’équipe, ne baisse pas encore les bras. Mais la fille de Frank reconnaît qu’il sera difficile d’éviter, une fois encore, la dernière place au classement des constructeurs…

« Cela demandera beaucoup de temps avant de revenir dans le milieu de grille pour nous. Nous l’avons toujours dit, depuis le début de l’année. Nous sommes presque à une seconde et demi en moyenne de la 9e équipe la plus rapide. C’est énormément de temps à rattraper en F1. »

« Mais nous amenons des pièces à tester à chaque course. Nous devons les évaluer, pour espérer qu’elles soient performantes, comme attendu. Ce sera très difficile de progresser au classement des constructeurs, certainement, cette année. Mais il s’agit plus de savoir combien de temps, au chronomètre, nous pourrons rattraper. Si nous finissons cette année en ayant gagné deux secondes… oui, tout le monde aura progressé, il faut aussi le considérer. »

Williams avait déjà terminé à la dernière place au classement des constructeurs l’an dernier : les maux de l’équipe sont bien structurels, non conjoncturels.

« Nous avions abordé cette année en sachant que ce serait difficile de nouveau pour nous. Il s’agit de rester sur le chemin sur lequel nous sommes engagés [sic], de ne pas en dévier, de ne pas être effrayé parce que les choses ne ressemblent pas à ce que nous aimerions. »

« Les choses en F1 demandent juste un peu de patience. »

Claire Williams doit également gérer un budget contraint, même si le groupe Williams est plutôt dans une situation financière avantageuse.

Comble de malchance, George Russell avait arraché son fond plat en passant sur une plaque d’égouts mal fixée à Bakou. Mais le circuit s’est engagé à rembourser intégralement Williams, précise Claire.

« Nous avons parlé aux promoteurs, dès que c’est arrivé. Et ils ont été très bons pour s’assurer de bien nous écouter. Ils vont mettre leurs assureurs sur le coup, et nous espérons que notre demande sera rapidement réglée. »

L’incident de Bakou a eu hélas des conséquences pour George Russell à Barcelone : toujours en retard sur la production, Williams n’a pu apporter les dernières évolutions sur la monoplace du rookie anglais.

« Beaucoup d’équipes ont amené des évolutions de taille mais malheureusement, en raison de l’incident de Bakou, tout s’est arrêté dans la production pour reconstruire le châssis, le fond plat, les pièces additionnelles cassées » a révélé George Russell.

« Nous avons un peu de retard, donc il nous faudra peut-être attendre quelques courses avant de voir quelques améliorations. »

Williams pourrait enfin faire le choix de se passer de concevoir sa propre boîte de vitesses, une décision qu’avait refusé de prendre Paddy Lowe.

« Nous sommes fiers d’être un constructeur vraiment indépendant mais la boîte de vitesses est aussi une des raisons qui ont fait que nous n’étions pas prêts à temps pour les essais hivernaux. Nous menons des analyses, nous verrons si nous continuons à la produire ou si nous pouvons gagner du temps ou de l’argent en l’achetant à notre motoriste. »

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less