Formule 1

Grosjean pense que la qualification pourrait faciliter les points pour Haas à Monaco

Malgré une fenêtre d’utilisation des pneus étroite

Recherche

Par Olivier Ferret

20 mai 2019 - 14:53
Grosjean pense que la qualification (...)

Après un début de saison marqué par un gros manque de rythme en conditions de course, l’équipe Haas a corrigé le tir à Barcelone grâce aux évolutions de la monoplace, qui a été capable de faire fonctionner ses pneus sur le tracé espagnol. Romain Grosjean a été ravi de voir une VF19 transformée le dimanche après-midi du Grand Prix.

"C’était une bonne chose" avoue-t-il. "La voiture s’est bien comportée dès les premiers essais et c’est important. La première séance d’essais libres vous donne toujours une première idée claire de la façon dont le week-end va se dérouler. Ça s’est très bien passé à Barcelone."

"Nous étions satisfaits de cela, et nous pouvions faire en sorte que les pneus fonctionnent bien. Dans la course, le rythme était plutôt bon. Je pense qu’à un moment donné, nous avons été plus rapides qu’un Red Bull, ce qui est très bon pour nous. Évidemment, la voiture de sécurité ne nous a pas aidés, mais la voiture était vraiment bien."

Il pense que le circuit et la chaleur convenaient mieux à Haas et que l’équipe aurait de toute façon été la quatrième force du week-end, mais pas aussi nettement sans l’ensemble évolué : "Les mises à jour ont très bien fonctionné parce que notre rythme était très proche de celui de Red Bull. C’est incroyable."

"Je crois quand même que sans les évolutions, nous aurions terminé septièmes, mais peut-être pas si près des meilleures équipes parce que notre principal problème depuis le début de l’année a été de faire fonctionner les pneus, et nous l’avons fait à Barcelone. C’est de là que vient la performance."

Il confirme que c’est bien le tracé de Barcelone qui pourrait avoir fait la différence : "Je suppose que la différence a été faite par le tracé de la piste et l’énergie qu’on a pu mettre dans les pneus avec les virages à grande vitesse. De plus, les températures plus élevées de la piste nous ont vraiment aidés. Nous savons où nous devons aller. Nous savons que nos fenêtres sont correctes, mais il s’agit maintenant de savoir comment les faire entrer dans cette fenêtre à chaque course."

Une fenêtre plus difficile à atteindre à Monaco, sur un circuit lent. Haas pourra-t-elle tirer des leçons de Barcelone ? "C’est une bonne question. Je pense que l’équipe va continuer à travailler du et s’assurer que les pneus entrent dans la vitrine à Monaco. Si c’est le cas, nous serons de nouveau très compétitifs."

Cependant, l’aisance de Haas en qualifications pourrait avoir d’autant plus d’impact en principauté, où les dépassements sont extrêmement compliqués et où la position en piste est cruciale. Une bonne performance le dimanche pourrait largement être assurée dès la séance qualificative.

"Oui, absolument. A Monaco, vous voulez être dans le top 10. Vous voulez être le plus haut possible sur la grille pour obtenir un bon résultat. Les qualifications pour Monaco vont être importantes. Espérons que les pneus ne nous retiennent pas, car c’est quelque chose qui peut clairement nous faire beaucoup de mal. Mais quand ça marche, ça marche vraiment."

Haas F1

expand_less