Formule 1

Ferrari a identifié le problème qui rallonge ses arrêts aux stands

Il devrait être résolu en 2021

Recherche

Par Emmanuel Touzot

10 décembre 2020 - 08:01
Ferrari a identifié le problème qui (...)

Lors du Grand Prix de Sakhir, Sebastian Vettel a passé environ 10 secondes immobilisé aux stands pour deux arrêts. Globalement, Ferrari peine à faire de bons arrêts cette année et cela se matérialise par un total de 22% d’arrêts aux stands effectués en plus de 3,5 secondes.

"Il est vrai que le nombre d’arrêts de plus de 3,5 secondes est trop élevé par rapport aux normes passées de la Scuderia, mais la grande majorité des fois où il y a eu un arrêt non optimal, cela était dû à un problème spécifique lié à l’écrou" a expliqué Diego Ioverno, ingénieur d’exploitation voiture de la Scuderia.

"Le filetage n’est pas assez résistant et l’écrou s’est donc arraché à plusieurs reprises. C’est un problème de fiabilité que nous nous efforçons de résoudre pour l’année prochaine."

Ce problème technique débouche évidemment sur un problème humain, avec des mécaniciens bien plus à même de faire des erreurs en ayant la pression d’une marge d’erreur réduite au minimum.

"Oui, c’est le cas. Lorsque les gars ont l’impression, même inconsciemment, qu’ils utilisent un composant plus à risque, avec une marge d’erreur sur l’engagement beaucoup plus petite, cela a un effet négatif sur l’ensemble de la procédure."

"Cela se voit au fait que pour nous, le temps moyen d’un bon arrêt au stand est de 2,73 secondes, ce qui signifie qu’il y a là aussi une marge d’amélioration" poursuit Ioverno, qui fixe alors les priorités pour remédier à ces problèmes.

"Tout d’abord, il convient de souligner que notre équipe de mécaniciens est relativement nouvelle avec les changements effectués ces deux dernières années. Il est donc clair qu’il faut un peu de temps pour que tous ceux qui participent aux arrêts aux stands s’y habituent."

"Il n’y a pas d’autre sport qui exige une synchronisation parfaite de plus de vingt personnes. C’est pourquoi les meilleures équipes sont celles qui utilisent les mêmes mécaniciens depuis plusieurs années."

"Outre la fiabilité, nous devons également travailler sur ce domaine, à la fois par des entraînements spécifiques, et aussi par des entraînements psychologiques et physiques, et ce sera une autre priorité pendant l’hiver en vue de 2021."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less