Et si la meilleure chance de Piastri pour 2023 était qu’Alpine F1 rate sa saison 2022 ?

Le drôle de dilemme du champion de Formule 2

Recherche

Par Paul Gombeaud

8 février 2022 - 16:23
Et si la meilleure chance de Piastri

La Formule 1 est un sport atypique, dans lequel les résultats obtenus en piste ne suffisent pas forcément à se faire une place parmi les 20 pilotes privilégiés. Le dernier exemple en date est celui d’Oscar Piastri, qui doit cette année se contenter d’une place de pilote de réserve chez Alpine F1, faute de baquet disponible.

L’Australien présente un bilan tout simplement exceptionnel dans les formules de promotion, puisqu’il reste sur trois titres consécutifs de champion : la Formule Renault Eurocup en 2019, la Formule 3 en 2020 et bien sûr la Formule 2 l’an passé.

A une époque où le sport n’avait pas autant besoin de sponsors qu’à l’heure actuelle, Piastri aurait probablement déjà une place de titulaire. Mais la réalité économique des écuries conjuguée à la crise sanitaire lui a fermé les portes de la F1 pour 2022.

Membre de l’académie Alpine comme Piastri, Guanyu Zhou a lui été en mesure de décrocher une place chez Alfa Romeo, en partie grâce à sa nationalité et ses sponsors. Le Chinois n’a pas démérité dans sa carrière, mais en trois saisons de F2, il a obtenu une troisième place au championnat comme meilleur résultat, un peu léger comparé à l’Australien qui a largement dominé les débats alors qu’il était ’Rookie’ en 2021.

Que peut maintenant espérer Piastri pour arriver en F1 en 2023 ? Le groupe Renault ne possède qu’une seule écurie avec Alpine, et n’en motorise aucune autre à l’heure actuelle. L’équipe française pourrait donc être la seule véritable opportunité pour l’Australien l’année prochaine, mais là aussi les places sont chères.

Esteban Ocon a été prolongé jusqu’en 2024 et ne devrait donc pas bouger de sitôt. Quant à Fernando Alonso, son contrat se terminera à la fin de l’année mais l’Espagnol a déjà fait savoir qu’il se voyait encore dans le sport passé cette date. Surtout si la monoplace d’Alpine était amenée à être performante cette saison. Si le double champion du monde a la possibilité de briller, il ne se fera pas prier pour rester.

Ainsi, la meilleure chance pour Piastri d’arriver en F1 pourrait être qu’Alpine passe à côté de sa saison 2022. En effet, Alonso aura probablement envie de passer à autre chose si son équipe n’était pas en mesure de lui donner enfin une monoplace compétitive. L’Espagnol fêtera ses 41ans en 2022 et il n’aura probablement ni la patience ni la motivation pour aider une équipe à se reconstruire, encore.

Un autre scénario pourrait être de voir Alonso sous-performer en 2022, si le poids des années commençait à se faire ressentir. Si tel était le cas et qu’Esteban Ocon dominait le double champion du monde, Alpine pourrait ouvrir une voie royale à Piastri qui serait titularisé aux côtés du Français. Mais voir les performances de l’Ibère chuter de manière spectaculaire n’est pas forcément la tendance actuelle, lui qui réalise pour le moment un bon retour en F1. Sans oublier la notoriété et la réputation de l’Espagnol qui font de lui un très bon outil marketing pour le groupe Renault.

Piastri semble donc dépendre de deux variables qu’il ne contrôle pas pour avoir une vraie chance de devenir titulaire chez Alpine en 2023 : soit l’équipe française rate sa saison et provoque la lassitude d’Alonso, soit l’Espagnol ne pilote plus à son meilleur niveau et son remplacement est justifié.

N’excluons pas non plus de voir Alpine faire le forcing chez une autre équipe pour placer son joyau australien en 2023, sous une forme de prêt comme cela s’est vu par le passé. Ocon avait par exemple été prêté à Renault par Mercedes, tandis que Carlos Sainz avait été prêté à Renault par Red Bull. Mais le fait que Piastri ne soit pas un ’pilote payant’ et que Renault ne motorise pour le moment aucune autre équipe sont des obstacles à ne pas négliger.

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos