Ce que le règlement F1 2022 doit améliorer - Partie 3 : Qui doit céder dans un virage ?

Pas forcément le pilote situé à l’extérieur à priori

Recherche

Par Paul Gombeaud

8 février 2022 - 17:06
Ce que le règlement F1 2022 doit (...)

La lutte entre Max Verstappen et Lewis Hamilton en 2021 a mis en avant le fait qu’il est très difficile de décréter à quel moment un pilote est sensé "se rendre" lorsqu’il aborde un virage aux côtés d’un concurrent. Les accrochages de Silverstone et de Monza étaient bien sûr le point d’orgue de ce problème l’année dernière en Formule 1.

Le règlement est d’ailleurs assez vague sur la question, affirmant que "si deux voitures sont à côté l’une de l’autre, entièrement ou partiellement, le leader doit laisser un espace équivalent à une voiture du côté où se situe l’autre pilote."

Là où il devient plus compliqué d’interpréter cette règle, c’est lorsque les deux pilotes sont encore côte à côte au milieu du virage. Les commissaires ont leur avis sur la question, considérant généralement que c’est la voiture située à l’extérieur qui doit céder, même si son adversaire n’est pas totalement à sa hauteur. Mais il ne s’agit pas ici d’un règlement officiel.

D’ailleurs, à Silverstone comme à Monza, c’est bien le pilote situé à l’intérieur de la piste qui avait finalement reçu une pénalité (Hamilton en Grande-Bretagne et Verstappen en Italie), ce qui confirme la complexité du sujet.

Finalement, il n’y a pas grand chose de plus que le règlement sportif puisse offrir pour éviter ce type de polémique. En effet, le fait que le pilote attaqué doive laisser suffisamment de place à son adversaire est en soit une règle claire et précise.

Et comme aucun incident de course n’est similaire, il est difficile de mettre en place une règle précise. Le "let them race" semble ainsi avoir sa place ici, car il n’y a pas forcément un responsable lors de chaque accrochage en F1 mais aussi des incidents de course.

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos