Formule 1

Des discussions sont en cours sur l’avenir de Honda en F1

Mais Tanabe en dit finalement peu…

Recherche

Par Alexandre C.

29 août 2020 - 11:43
Des discussions sont en cours sur (...)

Les motoristes ne sont pas impliqués dans les Accords Concorde et peuvent ainsi quitter le sport à tout moment. C’est d’ailleurs pourquoi Red Bull, qui dépend du motoriste japonais, a plaidé pour qu’une clause soit insérée dans les Accords Concorde permettant aussi, à chaque équipe, de se retirer – Red Bull se protégeant ainsi de l’incertitude liée à Honda.

Toyoharu Tanabe, directeur technique de Honda, a donc rappelé à Spa que Honda n’était « pas impliqué » dans ces négociations. Mais puisque l’avenir de Red Bull et d’AlphaTauri semble assuré, celui de Honda ne l’est-il pas aussi ?

« Je pense que c’est une bonne chose que toutes les équipes aient signé les Accords Concorde pour les cinq prochaines années. En ce qui concerne cette question, je m’occupe des aspects techniques de la piste. Je ne suis pas impliqué dans la discussion sur l’avenir de Honda, mais je sais que des pourparlers sont en cours. »

Toyoharu Tanabe se concentre donc plus sur l’aspect technique, et il aura fort à faire le week-end prochain, avec l’interdiction des modes qualifications sur toute unité de puissance. Comment Honda va pouvoir s’adapter à la nouvelle donne ?

« Cela s’est passé très vite et nous travaillons actuellement sur la manière de faire fonctionner notre unité de puissance lors des qualifications et de la course - je veux dire avec le même mode. Nous devons prendre en compte les performances et la fiabilité, l’équilibre général, et puis, nous avons 17 courses confirmées. Nous devons dresser un tableau prévisionnel jusqu’à la fin de la saison, afin de déterminer comment utiliser l’unité de puissance et comment participer à chaque course. »

Honda est le motoriste ayant utilisé le plus de pièces moteur jusqu’à présent : la fiabilité ne serait-elle ainsi pas toujours au rendez-vous ? Toyoharu Tanabe est-il inquiet ?

« Non. Nous travaillons sur notre plan d’utilisation des unités de puissance, en fonction du nombre de Power Unit actuellement autorisé. Le nombre de pièces utilisé peut sembler plus élevé que pour d’autres motoristes, mais nous n’avons pas l’intention de prendre de pénalité en raison de l’introduction de nouvelles unités. Pour l’instant, nous sommes dans les temps. »

Honda sera aussi sous pression lors du deuxième Grand Prix organisé à Bahreïn, sur le tracé ovale ultra-court et qui mettra la puissance du moteur au premier plan. Toyoharu Tanabe reconnaît que Christian Horner lui en parle déjà !

« Je pense qu’il est bon d’avoir un type de piste différent au même endroit. Christian Horner me met une grande pression pour améliorer nos performances sur le nouveau tracé - c’est donc un défi. Nous allons travailler sur la simulation et améliorer notre gestion des moteurs pour obtenir les meilleures performances possibles sur ce circuit. »

« Je n’ai pas du tout regardé le tracé. Une fois que nous aurons reçu les détails, nous analyserons et envisagerons la manière d’utiliser le PU, du point de vue de la fiabilité du moteur en raison de la charge élevée nécessaire, de la nature très ouverte du circuit et aussi de la gestion de l’énergie. Nous verrons. »

Honda

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less