Formule 1

Brown-Seidl, une lune de miel qui fonctionne chez McLaren F1

Efficacité et bonne entente à tous les niveaux ?

Recherche

Par Alexandre C.

24 avril 2021 - 18:02
Brown-Seidl, une lune de miel qui (...)

Chez McLaren, les responsabilités sont claires. A Zak Brown, le PDG de McLaren Racing, la gestion plus large de l’engagement de la marque anglaise dans le sport auto, dans d’autres séries par exemple. A lui aussi la gestion des finances, des sponsors, du marketing.

A Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1, revient la direction opérationnelle des opérations, en particulier en week-end de Grand Prix.

S’exprimant sur cette complémentarité, Zak Brown (le supérieur de Seidl), qui est aussi l’homme qui l’a installée et définie, a expliqué pourquoi ce tandem fonctionnait si bien au sein de l’équipe de Woking. N’y a-t-il vraiment aucun doublon ?

« Je pense que la structure que nous avons chez McLaren fonctionne extrêmement bien pour nous. Andreas et moi avons une relation de travail exceptionnelle. Je pense que mon rôle et celui d’Andreas sont extrêmement clairs, tout comme l’est celui de l’équipe. »

« Mon travail en tant que PDG de McLaren Racing est de mettre en place l’équipe de course la plus compétitive et la plus viable financièrement, non seulement en F1, mais aussi dans d’autres champs où nous pourrions nous aventurer, comme l’IndyCar, etc. Je pense que mon travail consiste à recruter les meilleures personnes du secteur, et je pense que nous l’avons fait. Andreas est le meilleur directeur d’équipe dans la pitlane, à mon humble avis. »

« Je ne sais pas comment diriger une équipe de F1, ce n’est pas ma compétence. C’est pour ça qu’Andreas est génial. Donc mon travail consiste à lui donner la liberté, le soutien et les ressources financières pour lui permettre de faire son travail. Donc Andreas a toute autorité pour diriger l’équipe de F1 comme il l’entend. »

Et que pense-t-on du côté de Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1 ? Lui aussi se dit bien sûr ravi de cette direction bicéphale...

« Je suis très heureux de la façon dont nous avons défini les responsabilités au sein de McLaren Racing, et je suis très heureux que Zak soit le PDG de McLaren Racing, et qu’il soit aussi mon patron. Il me donne finalement la liberté et le soutien dont j’ai besoin pour apporter mon style, mon expérience et ma façon de mettre en place et de diriger une équipe de F1. Et c’est tout simplement génial. »

« Nous sommes alignés sur de nombreux sujets en ce qui concerne les étapes que nous devons franchir au sein de l’équipe. Je pense que nous pouvons également voir au cours des trois dernières années que nous avons déjà pu faire de bonnes avancées. Mais nous savons aussi que nous sommes loin d’être là où nous voulons être dans quelques années. »

L’alchimie est aussi bonne au niveau du top-management de l’équipe. Et qu’en est-il au niveau du couple de pilotes, Lando Norris et Daniel Ricciardo ?

Pour briller cette année et l’an prochain, McLaren pourra ainsi peut-être compter sur la complémentarité et l’efficacité entre le line-up, après le déjà remarqué duo Carlos Sainz-Lando Norris l’an dernier.

Que pense Seidl de ce nouveau duo ? Peut-il aussi bien fonctionner que celui de l’an dernier ?

« J’espère que la concurrence sera rude entre les deux, car ils seront alors très performants. »

« Cela a très bien fonctionné ces dernières années et cela continuera à bien fonctionner. Avec Daniel, nous avons maintenant un pilote qui a déjà montré qu’il pouvait gagner des courses. Je suis absolument convaincu que nous aurons une paire de pilotes de premier plan cette année encore. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less