Formule 1

Brown brandit la menace d’un retrait de McLaren

Si la F1 n’était plus viable financièrement

Recherche

Par Emmanuel Touzot

25 mars 2019 - 08:18
Brown brandit la menace d'un retrait (...)

A l’époque de Bernie Ecclestone, une simple menace de retrait de la part de Ferrari et les règles étaient revues, de sorte de contenter la Scuderia. Dans les dernières années, Red Bull a eu tendance à sortir cette menace régulièrement, notamment lorsqu’il lui fallait trouver un moteur, ce qui a amené la règle contraignant les motoristes à équiper les équipes dans le cas où l’une d’entre elles se retrouverait sans fournisseur.

Mais cette fois, c’est McLaren qui lance cette menace, par la voix de son président Zak Brown, qui explique que son équipe, qui attend beaucoup du règlement 2021 et du plafonnement budgétaire, ne s’éternisera pas en Formule 1 si elle ne retrouve pas une certaine viabilité.

"Pour McLaren, il faut que ça remplisse deux conditions, que ce soit financièrement viable et que l’on puisse se battre justement et de manière compétitive" lance le président de McLaren. "Si ce n’était pas le cas, nous devrions considérer sérieusement notre place en F1. Ce n’est pas une position dans laquelle nous voulons nous trouver."

"Les gens le disent comme une tactique de négociation mais il faut que ce soit fiscalement correct, que l’on soit une équipe compétitive, et si les nouvelles règles ne nous mettent pas dans cette situation, nous devrions revoir notre participation en F1."

Malgré la position privilégiée de McLaren, qui est la seule avec les trois équipes de pointe à toucher un bonus du championnat constructeurs, Brown assure qu’il préférerait voir les équipes gagner de l’argent au mérite : "La distribution des revenus devrait être plus équilibrée et basée sur la performance. Il devrait y avoir une reconnaissance de l’histoire des équipes à un degré moindre."

"Nous sommes tous d’accord sur le fait que Ferrari est le plus grand nom et devrait être rémunérée comme tel, mais pas au niveau actuel, et cet argent ne devrait pas pouvoir servir à la compétition. Une fois que ce sera nivelé, cela devrait accélérer la compétitivité de chacun. La F1 a des périodes de dominations mais une grande F1 est quand personne ne domine. Une équipe pourrait gagner deux titres consécutifs, pas cinq ou six."

Le règlement 2021 va être présenté aux équipes ce mardi, et il devra être figé d’ici à juin. Néanmoins, Brown ne s’inquiète pas sur la capacité des équipes à s’entendre : "Je suis optimiste sur le fait que chacun participera. Il y aura des étincelles ici et là. C’est une négociation, mais je suis optimiste quant au fait que la F1 fera ce qu’il faut et fera signer les 10 équipes afin d’avoir une F1 plus compétitive à partir de 2021."

McLaren

expand_less