Ben Sulayem confirme que la F1 change (encore) ses directeurs de course

Niels Wittich et Eduardo Freitas ne seront pas là cette saison

Recherche

Par Franck Drui

10 janvier 2023 - 12:23
Ben Sulayem confirme que la F1 (...)

Le président de la FIA, Mohammed Ben Sulayem, a répondu "non" lorsqu’on lui demande si les directeurs de course de F1 seront les mêmes en 2023. Les commissaires sportifs pourraient également être renouvelés.

Ben Sulayem, l’a dit clairement hier lors de sa visite au Dakar : à la question de savoir si les directeurs de course Niels Wittich et Eduardo Freitas continueraient à leur poste en 2023, la réponse était claire !

"Non !" lance-t-il sans détour.

"Il y a un processus en cours. Nous avons une équipe qui travaille sur la formation des commissaires et des directeurs de course. Vous ne pouvez pas avoir qu’un seul directeur. Je pense qu’il faut avoir une deuxième option."

"On ne peut pas se faire confiance et dire que tout va bien aller parce que si quelque chose arrivait... Nous devons être préparés à toute éventualité si nous voulons renforcer notre sport. Je crois toujours qu’il y a quelqu’un de meilleur dans le monde, un meilleur commissaire, un meilleur directeur de course... notre équipe les forme et je vous le promets, et vous pourrez me rappeler mes paroles, que nous les aurons."

Eduardo Freitas avait déjà été suspendu pour la fin de la saison, après le GP du Japon et l’incident impliquant Pierre Gasly et une grue sous la pluie. Niels Wittich payerait lui l’affaire d’Austin concernant le mauvais timing des dépôts des réclamations entre Alpine F1 et Haas F1. Les commissaires avaient dû rectifier l’erreur et renverser le jugement quelques jours plus tard.

Enfin il a été demandé à Ben Sulayem pourquoi Michael Masi, le directeur de course à Abu Dhabi en 2021, avait finalement quitté la FIA cette année.

"C’était son choix. Il y a eu des erreurs humaines et il ne voulait pas continuer. Quand il a reçu les menaces sur les réseaux sociaux, je lui ai parlé et lui ai dit que c’était injuste et que la FIA le soutiendrait. C’est la même chose qui est arrivée à Silvia [Bellot] (la commissaire espagnole attaquée après la sanction d’Alonso à Austin) ou d’autres."

"J’ai moi-même été menacé pour faire changer le résultat d’Abu Dhabi. Il faut être ferme pour que les réseaux sociaux ne mettent pas en danger l’avenir de notre sport."

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos