Formule 1

A 22 ans, Verstappen se voit presque comme un ‘vieux routier de la F1’

Il revient sur sa carrière depuis ses débuts chez Toro Rosso

Recherche

Par A. Combralier

14 décembre 2019 - 18:04
A 22 ans, Verstappen se voit presque

A 22 ans, Max Verstappen a déjà collectionné 31 podiums en F1 et 8 victoires. Cette année encore, le pilote Red Bull a surperformé dans sa monoplace, puisqu’il aura réussi à devancer Charles Leclerc et Sebastian Vettel, les deux pilotes Ferrari.

Est-il pour autant pleinement satisfait par cette année ?

« Je veux gagner des championnats bien sûr donc à cet égard, probablement non » a confié Max Verstappen à Autocar.

« Mais il faut aussi regarder les circonstances, et je pense que ce fut une saison bonne et excitante ; surtout en début d’année, quand nous avons obtenu une série de bons résultats, des résultats constants. Des top 5 pendant longtemps, quelques victoires et podiums sympathiques. »

« Donc je suis vraiment heureux. Chaque année jusqu’à présent, je peux me dire que je me suis amélioré, que j’ai progressé. Je me fixe toujours des objectifs élevés, donc je veux toujours m’améliorer même quand je gagne. »

Max Verstappen est déjà un pilote expérimenté d’ailleurs en F1, puisque ses débuts chez Toro Rosso remontent à 2015…

« Oui, je ne me rappelle presque plus ces premiers jours d’essais avec Toro Rosso… Tout s’est passé vraiment rapidement, mais heureusement d’une manière positive. »

« J’ai toujours 22 ans et je suis dans ma cinquième année de F1, avec 100 courses disputées, donc je ne peux me plaindre. Mais bien sûr vous vous habituez à cette situation et maintenant je veux disputer plus de courses, en gagner plus, gagner des championnats. »

« Honnêtement, je ne pense plus trop au passé. Mais quand vous le regardez, oui, il y a des souvenirs sympas. Je suis presque un vieux routier à 22 ans ! »

Dans la progression de sa carrière, Max Verstappen a pu compter sur les conseils de son père, Jos, parfois un brin envahissant…

« Mon père a une grande responsabilité dans mon perfectionnisme. Il a l’habitude de dire : ’Oui, mon fils a gagné, mais il aurait pu mieux gagner, il a commis quelques erreurs’. Il a toujours été assez dur avec moi, et maintenant je suis dur avec moi en raison de mon père. Par le passé, j’étais en désaccord souvent avec lui, mais maintenant je pense que cela m’aide beaucoup. »

« Il me donne beaucoup d’astuces, des bonnes souvent mais parfois des mauvaises. Il me dit de toujours garder les pieds sur terre. C’est le plus important, être soi-même, ne pas changer. Bien sûr vous vieillissez, vous changez un peu, mais il faut toujours se rappeler qui sont vos vrais amis. Il me dit de faire attention aussi, car si nous adorons la course, courir peut être toujours plus sécuritaire que de rouler en ville… »

De son père, Max Verstappen a également hérité d’un caractère bien trempé.

« Je suis probablement trop honnête, trop direct. Je ne suis pas un robot en dehors de la voiture, et j’en suis heureux. C’est ainsi que j’ai grandi. Cela peut parfois jouer contre vous, mais j’en vois les aspects positifs. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less