Formule 1

Dix équipes, dix visions différentes à concilier selon Todt

Le Français se veut optimiste

Recherche

Par Olivier Ferret

1er décembre 2018 - 13:46

La FOM, la FIA et les équipes espéraient régler le sujet des Accords Concorde pour 2021 dans le courant de l’année 2018 mais c’est loin d’être le cas.

Ces accords commerciaux sont évidemment délicats puisque Liberty Media tente d’apporter plus d’équité entre les équipes, avec une meilleure répartition des revenus et l’introduction de budgets plafonnés. Si tout le monde est d’accord sur le fond, ce n’est pas encore le cas sur la forme.

Les grandes équipes tentent de préserver au mieux leurs acquis alors que les petites espèrent enfin pouvoir se battre à armes (presque) égales d’ici deux ans.

Que pense la FIA de ces discussions qui trainent ? Jean Todt, le président, se veut optimiste même si le sujet est toujours sur le feu.

"Il y a 10 équipes, 10 visions différentes, plus celle de la gouvernance du sport (la FIA), et celle de la FOM. Il y a des discussions, ce n’est pas facile mais c’est normal. Je reste optimiste."

"Le budget plafonné est une solution pour l’avenir mais de bons accords commerciaux, de bonnes règles techniques et sportives aussi."

"On a vu dans ce sport que l’argent ne fait pas tout. Des équipes avec peu de budget peuvent être compétitives, comme Force India, d’autres avec beaucoup, comme McLaren, ne le sont pas."

Jean Todt admet que "personnellement" il aimerait que ces nouveaux accords puissent attirer de nouvelles équipes, à défaut d’avoir de nouveaux motoristes.

"C’est déjà bien d’assurer la continuité avec ces 10 équipes, même si personnellement, j’aimerais en avoir 12. Ce serait meilleur pour la F1 même si la continuité des équipes actuelles reste la priorité."

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less