Formule 1

2e avec des pneus à l’agonie, Pérez est heureux d’être enfin récompensé

Sa meilleure saison en carrière sera-t-elle sa dernière ?

Recherche

Par Alexandre C.

16 novembre 2020 - 08:33
2e avec des pneus à l’agonie, Pérez (...)

Sergio Pérez a obtenu, en Turquie, son 9e podium en carrière et son premier de l’année. Parti 3e, le Mexicain est arrivé 2e en sauvant sa place jusqu’au bout.

Après plusieurs opportunités manquées, ce podium lui procure donc « beaucoup de plaisir. »

« Surtout après la dernière course où nous avions vraiment raté la stratégie, je pense que pour l’équipe aussi… ils méritaient ce podium aussi. Nous avons été si proches en Autriche, pour la deuxième course sur le Red Bull Ring, et à Imola. Maintenant, c’est un excellent résultat pour l’équipe et nous étions pourtant si près de tout perdre avec les Ferrari qui sont revenues très fort… »

« Tenir sur ces pneus a été un grand défi et je pense qu’il était temps que la course finisse ; c’est un grand résultat, beaucoup de points pour l’équipe et oui, je suis content de ça. »

Le choix de finalement rester en inters, comme Lewis Hamilton, s’est avéré le bon, alors qu’avec des pneus neufs, le coéquipier de Sergio Pérez, Lance Stroll, sombrait... Comment le Mexicain a-t-il pu faire le bon choix ?

« Nous passions par la phase de graining et j’ai pu contrôler après cela. Quand Lance s’est arrêté pour ses pneus, j’avais aussi eu l’idée d’essayer un autre set parce que le mien était assez usé, mais l’équipe m’a alors informé que Lance avait eu du graining tout de suite et que le rythme n’arrivait pas, alors nous avons décidé de rester sur la piste. »

Mais comme Sebastian Vettel le confiait, Sergio Pérez n’avait sûrement pas plus d’un tour de durée de vie en réserve, sur ces inters si usagés en fin de course...

« À ce moment-là, il s’agissait de survivre en inters. Nous étions un peu coincés. Nous nous attendions à ce qu’il pleuve encore vers la fin de la course et en même temps, nous souffrions beaucoup avec les inters. »

En début de course, Sergio Pérez et Lance Stroll évoluaient l’un derrière l’autre. Y a-t-il eu des consignes d’équipe entre les deux hommes qui pouvaient gagner leur premier Grand Prix en carrière ?

« Non, il s’agissait essentiellement de... nous nous battons pour la troisième place des constructeurs et c’est vraiment ce qui compte pour nous, donc il s’agissait de finir le plus haut possible. Nous avons battu nos concurrents et il y a encore trois courses très importantes pour nous dans le championnat. »

Meilleur des autres une fois encore, Sergio Pérez a-t-il le sentiment de réaliser sa meilleure saison en F1, alors qu’il est toujours sans contrat pour l’an prochain ?

« Eh bien, je pense que de mon côté, la saison a été bonne, mais aussi en Formule 1, c’est tellement lié au potentiel de votre voiture. Je pense que j’ai eu de très bonnes saisons dans le passé mais qui n’ont pu être considérées comme des bonnes années à cause du potentiel de ma voiture. Je terminais septième au championnat, deux fois huitième, mais je faisais quand même du bon travail, un travail formidable. Je pense qu’en ce moment, je suis à un très bon niveau dans ma carrière, probablement à mon pic en termes d’expérience, de compréhension, de communication avec l’équipe également. J’ai passé un certain temps avec l’équipe, donc ça aide aussi. »

« Et oui, je pense que la saison a été un peu mouvementée en raison de beaucoup de choses, de circonstances, certaines sur la piste, d’autres hors piste, mais nous sommes toujours sur la bonne voie et je suis sûr que ce podium nous aidera à terminer les dernières courses en beauté. »

Racing Point F1 - Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less