Motorsport

Une prestation britannique honorable pour le Status GP

L’équipe a vraiment apprécié sa deuxième sortie en WEC

Recherche

Par

28 août 2012 - 16:17
Une prestation britannique honorable

Après la mésaventure des 6 Heures de Donington en European Le Mans Series, le Status GP souhaitait rebondir à l’échelon mondial à l’occasion des 6 Heures de Silverstone. Les débuts du team en WEC avait laissé un goût amer à l’équipe vu la grosse sortie de piste aux 6 Heures de Spa lors des essais. Pour son rendez-vous à domicile, le Status GP renouvelait sa confiance à Julien et Maxime Jousse pour épauler Alexander Sims. Rapide en course avec le troisième chrono le plus rapide de la catégorie LMP2, la Lola B12/80 n’a pu faire mieux qu’une huitième place finale (15ème au scratch). L’équipe a dû faire face à un problème électrique lorsque le pilote maison était dans le baquet. C’est ensuite le cadet des frères Jousse qui a pris son premier relais en Endurance depuis les 6 Heures de Spa pour un solide double stint qui l’a vu passer de la 10ème à la 5ème place. Il est toutefois rentré au ralenti dans son dernier tour, suspectant une crevaison. L’aîné de la famille Jousse a poursuivi le travail avec des chronos similaires aux leaders malgré un problème de harnais. Alexander Sims a terminé la course en luttant avec la ORECA 03/Murphy Prototypes de Brendon Hartley.

Simon Cayzer, Team Manager, est content de la prestation en WEC : « L’équipe a vraiment apprécié sa deuxième sortie en Championnat du Monde d’Endurance. C’est toujours bon d’obtenir un résultat. Ce n’est pas celui que nous espérions mais si l’on rencontre le moindre problème, il devient impossible d’espérer monter sur le podium tant la compétitivité est là en LMP2. Ayant le même équipage pour la deuxième fois, tout le monde a fait un excellent travail en piste tout comme l’équipe. Le run final d’Alexander a souligné que notre Lola-Judd est en pointe dans la catégorie LMP2. »

En fin de course, Alexander Sims a bataillé ferme contre Brendon Hartley : « Nous avons fait beaucoup de progrès et je suis sûr que ce sera encore mieux à l’avenir. Le premier relais était juste une course de monoplace avec toutes les LMP2 ensemble. Mais après mon premier arrêt, l’auto s’est éteinte. Par chance, j’étais au niveau de Stowe, donc à proximité des stands. J’ai pu rentrer au ralenti. Il y a eu ensuite une belle bagarre très fair-play avec Brendon Hartley. Il savait que j’étais en gommes neuves Dunlop, ce qui fait qu’il n’a pu mettre toute la pression. Ce dernier relais était vraiment sympa et nous avons juste besoin de garder ce niveau lors de notre prochaine course. »

La dernière apparition de Julien Jousse en Endurance remontait aux 12 Heures de Sebring, mais l’aîné de la famille n’a rien perdu de sa pointe de vitesse : « A la fin de mon premier relais, j’ai eu un problème de harnais qui me faisait mal au niveau du haut de la jambe. J’ai commis une erreur sur un vibreur et fait un tête-à-queue. Après cela, je n’étais plus tellement sur le bon rythme, ce qui fait que je n’ai pu donner le meilleur de moi-même. Nous avons eu aussi quelques petits problèmes et le niveau de la catégorie LMP2 est tellement relevé que l’on ne peut pas se permettre d’avoir le moindre pépin. Nous avons montré le potentiel de l’auto et de l’équipe. La voiture s’est bien améliorée au cours du week-end et Alexander a montré la rapidité de l’auto dans son dernier relais. Je pense qu’avec un peu plus de roulage, nous pouvons obtenir un bon résultat car nous avons vu beaucoup de bonnes choses lors de cette course. »

Maxime Jousse connaissait la Lola B12/80 pour avoir piloté celle du Gulf Racing Middle East lors des deux premières manches du Championnat du Monde. Il a donc redécouvert un environnement connu : « Mon premier relais était ok. J’ai essayé d’être constant en faisant du bon travail. Nous avons remis du carburant pour mon deuxième relais et je n’ai pas connu de problèmes. Je n’ai pas commis d’erreurs, ce qui fait que je suis heureux de mon double relais. J’ai beaucoup appris, mes chronos étaient corrects et j’ai rempli ma mission, même si le résultat final est quelque peu décevant. Alexander a fait un très bon relais final, mais c’était un peu tard pour espérer quoi que ce soit au classement. Je tiens à remercier le Status Grand Prix pour nous avoir donné une bonne auto et spécialement l’équipe technique pour leur travail fantastique. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less