Motorsport

Toyota : Fin de parcours après 11 heures de course

Débuts aigres doux pour les Japonais

Recherche

Par Olivier Ferret

17 juin 2012 - 04:45
Toyota : Fin de parcours après 11 (...)

TOYOTA Racing a connu de grands moments et d’autres bien plus délicats au cours d’une édition mouvementée des 24 Heures du Mans qui a pris fin durant la onzième heure.
Après un impressionnant départ, pour leur première course, les deux TS030 HYBRID se battaient aux avant-postes. Le point d’orgue était atteint lorsque Nicolas Lapierre, qui partageait la n°7 avec Alex Wurz et Kazuki Nakajima, s’emparait des commandes de l’épreuve à l’approche de la sixième heure.

Malheureusement, la joie du team de voir son groupe motopropulseur hybride - basé sur un super condensateur - emmené le peloton, allait prendre fin quelques secondes plus tard. Anthony Davidson, qui pilotait la n°8 avec Stéphane Sarrazin et Sébastien Buemi, subissait un gros accident.

Le pilote britannique était percuté par une voiture à qui il prenait un tour. Il était victime d’un fort impact avec le mur de pneus au virage de Mulsanne, qui conclut la ligne droite des Hunaudières. A cet endroit, les voitures atteignent leur vitesse maxi, à plus de 330 km/h.

Après être sorti de la voiture par ses propres moyens, Anthony était transporté au centre médical du circuit, souffrant du choc et du dos. Malgré aucune blessure apparente, il rejoignait l’hôpital pour des contrôles qui ont révélé deux vertèbres cassées (T11 et T12).
Ces blessures devraient être complètement guéries dans trois mois environ. Il restera à l’hôpital jusqu’à lundi.

Une neutralisation suivait cet incident et, lorsque le drapeau vert était de nouveau déployé, Kazuki se battait pour la première place. Il était toutefois malheureux dans le trafic et touchait une autre voiture, avec pour conséquence une crevaison et des dégâts sur la carrosserie arrière.

Cela marquait le début d’une période remplie de défis pour le team, avec plusieurs problèmes qui faisaient perdre un temps significatif à la n°7 dans les stands. L’équipe travaillait dur pour conserver l’objectif d’atteindre le drapeau à damiers.

Néanmoins, un problème moteur après 10h30 de course obligeait le team à prendre une décision difficile, celle de retirer la n°7, mettant fin prématurément à la première course du TOYOTA Racing.

Après avoir prouvé la compétitivité du châssis de sa TS030 HYBRID et du TOYOTA HYBRID System – Racing dans l’une des plus difficiles courses, le team effectuera son retour en piste, avec confiance, lors des 6 Heures de Silverstone, le 26 août dans le cadre du Championnat du Monde d’Endurance FIA.

Yoshiaki Kinoshita, Président du Team : "A l’heure actuelle, notre sentiment prédominant est la tristesse. Tous nos voeux sont pour Anthony, qui est un camarade fantastique et une force importante de notre team. Nous espérons fortement qu’il se remettra très rapidement. Nous sommes désolés de ne pas avoir pu lui apporter un bon résultat avec la n°7 - qui a rencontré en premier lieu un problème d’alternateur puis une casse moteur - pour l’encourager.

Après tout le travail fourni pour arriver à ce niveau, cela nous touche de voir les deux autos abandonner tôt dans la course. Durant les prochains jours, nous regarderons les six premières heures de la course et nous serons fiers d’avoir pu mener les 24 Heures du Mans dès notre première course. C’est un accomplissement remarquable avec une technologie pionnière. Cela nous motive à cravacher encore plus pour ramener quelques trophées pour la suite de la saison."

TS030 HYBRID #7 (Alex Wurz, Nicolas Lapierre, Kazuki Nakajima)
 Position sur la grille : 5e
 H+1 (Alex) : 3e (+44.655secs) / H+2 (Alex, Nicolas) : 4e (+2mins 28.615secs) / H+3 (Nicolas) : 2e (+52.281secs) / H+4 (Nicolas) : 3e (+1min 19.629secs) / H+5 (Nicolas) : 1er / H+6 (Nicolas, Kazuki) : 2e (+6.368secs) / H+7 (Kazuki) : 19e (+8 tours) / H+8 (Kazuki) : 46e (+25 tours) / H+9 (Kazuki, Alex) : 47 e (+29 tours) / H+10 (Alex) : 46 e (+30 tours) / H+11 (Alex) : abandon (moteur)

Alex Wurz : « Malgré la déception en piste, le plus important est la condition d’Anthony et j’espère qu’il va aller bien. C’est la chose la plus importante. Nous avons vu certains points très positifs de notre voiture, qui a montré un bon niveau de performance. Nous avons aussi vu que nous avons besoin de nous améliorer. Cette course nous a montré quelques leçons importantes sur lesquels nous pourrons travailler dans les semaines à venir. J’ai été un peu surpris de voir nos rivaux ne pas aller plus vite, mais c’est une belle récompense pour tout le monde d’avoir mené les 24 Heures du Mans dès notre première tentative. Nous avons vraiment fait preuve d’une belle cadence et avons enregistré des informations intéressantes. »

Nicolas Lapierre : « Je suis déçu de voir le team retirer ses deux voitures, mais d’un autre côté je pense que l’on peut être contents de notre niveau de performance. Nous nous sommes battus avec les leaders avec les deux autos, ce qui est une belle réussite. Nous devons améliorer la fiabilité, ce que nous savions de par notre court programme de test avant cette épreuve. Le programme est jeune et il s’agit de notre première course. Nous avons fait une bonne qualification et un beau départ en course. J’ai aussi une pensée pour Anthony : plus que tout, la chose la plus importante est qu’il se remette rapidement. »

Kazuki Nakajima : « J’ai appris avec tristesse la blessure d’Anthony et, comme l’ensemble du team, j’espère qu’il reviendra bientôt. C’est une vraie déception de finir la course aussi tôt : notre rêve était de rejoindre le drapeau à damiers. Nous avons connu un bon départ, mais j’ai eu un contact avec une autre voiture après le safety car. Juste après, nous avons connu un problème qui n’était pas lié avec cela. Nous avons perdu du temps en conséquence. J’ai fait quelques runs de nuit dans des conditions difficiles : j’ai eu une crevaison lente et de grosses vibrations. C’était compliqué de mettre les pneus en température et j’ai eu du mal à les faire fonctionner. »

TS030 HYBRID #8 (Stéphane Sarrazin, Anthony Davidson, Sébastien Buemi)
 Position sur la grille : 3e
 H+1 (Stéphane) : 4e (+50.580secs) / H+2 (Stéphane, Sébastien) : 5e (+2mins 42.705secs) / H+3 (Sébastien) : 3e (1min 9.200secs) / H+4 (Sébastien) : 2e (+1min 16.333secs) / H+5 (Sébastien, Anthony) : 4e (+1 lap / H+6 (Anthony) : abandon (accident)

Stéphane Sarrazin : « Tout d’abord, je suis soulagé qu’Anthony se soit sorti d’un tel accident et j’espère qu’il ira mieux rapidement. Concernant la course, l’auto était compétitive et après avoir été prudents au début, nous étions vraiment dans
le coup. Nous suivions un très bon rythme, avec les deux voitures dans le Top 3. Pour une auto qui a fait ses premiers tours il y a quelques mois seulement, c’est incroyable d’être à ce niveau au Mans. Il y a de la déception, bien évidemment, mais nous devons garder le positif de cette expérience. »

Sébastien Buemi : « Être au départ du Mans pour la première fois a été un jour incroyable pour moi et nous avons réalisé une belle performance jusqu’à l’accident. L’auto était vraiment rapide et nous avons donné du fil à retordre aux leaders. Nous tirons clairement du positif de cette course : nous avons montré que nous avons déjà une auto compétitive. Cela doit apporter de la motivation et de l’énergie au team. C’était incroyable : j’ai vraiment pris du plaisir. Le team a travaillé si dur et nous méritions bien mieux que ce que nous avons eu. Nous avons en tout cas montré que nous sommes capables de mener la course. Je suis déçu pour Anthony : nous sommes impatients de le voir de retour aussi vite que possible. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less