Motorsport

Suède, ES12-13 : Neuville s’échappe en tête du rallye

Le Belge porte son avance à 14 secondes

Recherche

Par www.wrc.com

17 février 2018 - 15:13
Suède, ES12-13 : Neuville s’échappe (...)

Toujours leader du Rallye de Suède, Thierry Neuville a réellement creusé l’écart avec ses rivaux en début d’après-midi...

Après avoir passé presque deux jours à se battre à coups de dixièmes, le pilote de la Hyundai i20 frappait un grand coup sur des routes où la glace laissait place à la terre gelée. À l’issue du second passage dans Hagfors, il portait son avance sur Craig Breen à 14 secondes.

Sur les 23,4 km, le Belge devançait son équipier Andreas Mikkelsen de 6"6. Breen était pointé à une dizaine de secondes.

"J’ai attaqué très fort et la voiture a très bien marché. C’était une spéciale compliquée, où il était facile de sortir. Je suis sorti large à quelques reprises mais j’ai conservé un rythme élevé jusqu’à l’arrivée", déclarait Neuville.

La plupart des pilotes avaient opté pour deux roues de secours, mais Breen s’était démarqué en n’embarquant qu’une roue pour gagner du poids. La dégradation du revêtement ne jouait pas en sa faveur.

"C’était exactement ce que je redoutais. J’ai essayé de gérer les pneus et de ne pas trop les charger. C’était sans doute la spéciale la plus difficile jusqu’ici", expliquait l’Irlandais qui venait de signer le meilleur temps dans Torntorp 2.

Breen comptait 12"8 d’avance sur Mikkelsen, tandis que Paddon était encore 3"5 derrière.

Les choses se passaient moins bien pour Kris Meeke et Ott Tänak. Le Britannique commençait par se retrouver dans un mur de neige, peu après le départ de la spéciale : "Une simple erreur, j’ai touché le talus avec le nez et je n’avais plus de puissance moteur après être reparti. Nous nous sommes arrêtés pour tout nettoyer. Puis Ott est arrivé et il a essayé de me passer. J’étais à moitié dans le fossé mais il m’a tapé avant de sortir", expliquait Meeke.

La version de Tanak ? "J’ai rattrapé Kris, essayé de le passer dans un endroit étroit mais il s’est rabattu en nous touchant", déclarait l’Estonien, qui perdait deux minutes pour reculer en neuvième position. Un peu plus tard, Meeke abandonnait à cause d’un problème moteur.

Elfyn Evans perdait 20" en partant en tête-à-queue à haute vitesse.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less