Motorsport

Silverstone, H+1 : les Audi prennent le devant...

Le point après une heure de course

Recherche

Par

14 avril 2013 - 14:30
Silverstone, H+1 : les Audi prennent le

La météo était bien différente de la veille aujourd’hui à Silverstone pour le départ de la première manche du World Endurance Championship.

Alexander Wurz prenait le départ sur la Toyota n°7, Anthony Davidson sur la Toyota n°8, Allan McNish sur l’Audi R18 e-tron quattro, Neel Jani sur la Lola Toyota Rebellion n°12, Benoît Tréluyer sur l’Audi n°1 et Andrea Belicchi sur la Lola Toyota n°13.

Dans les premiers tours, l’ordre de lagrille n’était pas bouleversé, Wurz emmenant Davidson, McNish, Jani, Tréluyer et Belicchi. La Lola Toyota de Belicchi surprenait en ce début de course en suivant le rythme des trois voitures de tête.

Le suisse n’allait cependant pas continuer sur le même tempo très longtemps et insensiblement mais régulièrement il cédait quelques longueurs à l’Audi de McNish.

Alors que McNish suivait assez facilement les Toyota, les leaders revenaient sur les premiers attardés et McNish profitait du trafic pour ravir la deuxième place à la Toyota n°8 de Davidson. Dans le même tour, Tréluyer harcelait Jani et trouvait l’ouverture pour prendre la quatrième place.

Les ennuis commençaient chez Lotus avec le retour au stand de la T128 n°31. Allan McNish était le plus rapide en piste, le seul pilote à être descendu sous les 1’44’’. L’écossais était à l’attaque et profitait une nouvelle fois du trafic pour ravir la première place à la Toyota de Wurz.

Nicolas Minassian (Oreca Nissan Pecom Racing n°49) et Jan Charouz (Lotus T128 n°32) s’accrochaient. Alors que McNish s’échappait un peu, Tréluyer profitait lui aussi du trafic pour prendre la deuxième place.

En LMP2, la bataille faisait rage. Tandis que l’Oreca-Nissan Delta-ADR n°25 de Antonio Pizzonia avait une petite avance, l’explication était sérieuse entre la Morgan Nissan n°24 de Olivier Pla et l’Oreca Nissan G-Dive Racing de Mike Conway. L’ex-pilote IndyCar harcelait le français, mais Olivier Pla opposait une superbe résistance et défendait sa position.

Anthony Davidson semblait plus rapide que Wurz et après plusieurs tentatives la TS030 n°8 pre nait la troisième place au 9ème tour.

En GTE Pro, la lutte était aussi intense qu’en LMP2. Aston Martin menait la course avec Stefan Mücke, mais derrière la Vantage n°97, trois voitures étaient roues dans roues : la Vantage n°99 de Pedro Lamy, la Porsche n°91 de Patrick Pilet et la Ferrari n°51 de Gianmaria Bruni.

En GTE Am, les Asron Martin étaient également à leur aVantage, avec la n°96 de Alan Simonsen devant la n°95 de Jamie Campbell-Walter et la Ferrari n°51 de Cioci.

Les Audi s’échappaient et avant de ravitailler, McNish avait 18 secondes d’avance sur Davidson, Wurz était encore plus loin.

Les Audi ravitaillaient après 38 minutes de course. McNish changeait de pneus, tandis qu’on modifiait la pression des pneus sur celle de Tréluyer. Les deux Toyota reprenaient donc le leadership, provisoirement, avant de s’arrêter elles aussi, les R18 e-tron quattro repassant aux deux premières places d’une course qu’elles semblent bien maîtriser.

Claude Foubert

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less