Motorsport

Nicolas Lapierre : Nous reviendrons encore plus forts en 2013

"Le bilan est mitigé"

Recherche

Par

22 juin 2012 - 08:14
Nicolas Lapierre : Nous reviendrons (...)

Nicolas Lapierre restera comme l’un des pilotes les plus en vue de la 80ème édition des 24 Heures du Mans même si le pilote de la Toyota TS030 HYBRID #7 n’a pu jouer jusqu’au dimanche 15 heures, la faute à un moteur récalcitrant. Pourtant le trio Lapierre/Wurz/Nakajima (comme celui de la #8) a bien figuré pour une première participation de la nouvelle arme hybride développée par TMG. Kazuki Nakajima a pourtant fait une belle frayeur à son staff en étant un peu trop opportuniste lors d’un restart en plein trafic.

L’histoire retiendra que c’est bien Nicolas Lapierre qui a mis la Toyota en tête de la course, au prix d’un dépassement digne d’une course sprint, le natif de Thonon-les-Bains montrant si besoin en était qu’il fait bien partie des ténors de l’Endurance. A l’heure de dresser un bilan, Nico’ est quelque peu partagé : « Le bilan est mitigé. Au final, nous sommes contents d’avoir pu nous battre contre Audi, mais cela n’a pas duré assez longtemps. Le bilan global est tout de même positif avec les deux Toyota TS030 HYBRID qualifiées 3ème et 5ème. Nous avons même mené la course à un moment. La vitesse était là, les équipages étaient homogènes et le ryhtme de course était bon. »

C’est donc le moteur qui a stoppé la marche en avant de l’équipage de la #7 : « Tout le monde a fait un sans-faute dans l’équipe. On s’attendait à avoir des problèmes, mais pas aussi tôt. Nous n’avions encore jamais cassé de moteur en essais. L’auto était bonne, tout comme l’équilibre. Il y a eu un léger problème d’alternateur, mais le seul vrai souci concerne le moteur. Du côté des pneumatiques, nous pouvions enchaîner quatre relais avec le même train. »

La sortie malheureuse d’Anthony sur la #8 a aussi plombé l’ambiance au sein du Toyota Racing : « J’espère qu’Anthony va se remettre rapidement. La chose la plus importante est qu’il ne soit pas gravement blessé. Il y a toujours eu des différences de vitesse entre les autos des différentes catégories. Cependant il faut composer avec les écarts de vitesse des pilotes. Quelle est la meilleure solution ? »

L’équipe peut se satisfaire d’avoir mené la course : « Nous avons passé deux tours en tête et l’équipe ne peut qu’être fière de cela. Nous devons maintenant améliorer la fiabilité pour tenir 24 heures. Cette édition 2012 était un apprentissage et nous reviendrons encore plus forts en 2013. Le système hybride concocté par Toyota est très bon et n’a rien à envier à celui d’Audi. C’est très positif pour la suite. Il est prévu de reprendre la piste avant Silverstone et on espère bien gagner une course du WEC avant la fin de saison. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less