Motorsport

Loïc Duval : Audi nous laisse le champ libre

"On se respecte tous !"

Recherche

Par

26 avril 2013 - 11:56
Loïc Duval : Audi nous laisse le (...)

Après une saison 2012 passée à temps partiel chez Audi, Loïc Duval est maintenant à plein temps au sein du constructeur allemand. De quoi rejoindre ses compères et amis Benoît Tréluyer et André Lotterer. Terminées les bagarres en SUPER GT et bonjour le FIA WEC, mais dans deux autos différentes. Si André et Benoît font cause commune avec Marcel Fässler, Loïc roule pour sa part avec Allan McNish et Tom Kristensen, surnommés affectueusement les « papys ». Ce sont d’ailleurs ces derniers qui ont imposé l’Audi R18 e-tron quattro #2 aux 6 Heures de Silverstone lors du coup d’envoi du Championnat du Monde d’Endurance. De quoi bien débuter la campagne 2013...

Laurent Mercier : Tu ne pouvais pas espérer meilleur résultat pour un début de saison...

Loïc Duval : « Il aurait été difficile de faire mieux et nous espérons bien poursuivre sur notre lancée à Spa-Francorchamps avec un triplé Audi. Cependant, nous avons bien conscience que Toyota sera compétitif avec une auto en configuration 2012 et une en 2013. L’équipe a beaucoup travaillé sur les petits détails, notamment en développant le système hybride. Toyota était très performant l’année passée donc il n’a pas fallu se relâcher. »

Tu fais maintenant partie de la maison Audi à part entière. Un sentiment de fierté ?

« Comment pourrait-il en être autrement... Je suis ravi de rejoindre Audi à plein temps cette saison. Le palmarès du constructeur est pour le moins parlant. Je suis dans la même équipe que mes deux potes Ben et André, mais pas dans la même auto. C’est un peu bizarre au début mais on s’y fait (rires). Nous sommes sur une belle dynamique après avoir réalisé le doublé à Silverstone. Nos regards sont maintenant tournés vers Spa-Francorchamps. »

On a tendance à dire que les 6 Heures de Spa servent de répétition générale avant Le Mans. C’est aussi ton avis ?

« Pour les concurrents ce n’est pas qu’une répétition mais bien une course à part entière. Spa fait partie intégrante du Championnat du Monde d’Endurance et il convient d’y décrocher le meilleur résultat possible. Nous ferons tout pour cela sachant que nous aurons une Audi R18 e-tron quattro revue et corrigée avec une nouvelle aéro qui génère plus de « downforce ». Le calendrier fait que les 6 Heures de Spa servent de dernière course avant les 24 Heures du Mans. Spa, c’est très bien lorsque les conditions météorologiques sont bonnes et on sait que c’est rarement le cas. »

Il y a une saine émulation au sein du team Audi Sport Team Joest ?

« On se respecte tous ! On veut tous gagner mais on représente avant tout une marque. Audi nous laisse le champ libre et tout est ouvert entre nous. Je pense qu’on l’a bien montré à Silverstone. La base de chaque sport reste le fair-play. On se doit de mettre en avant Audi en écartant la menace Toyota. »

L’ambiance avec les deux plus anciens du team est bonne ?

« Allan a fait une super course à Silverstone et il a montré si besoin en était que sa pointe de vitesse était toujours là. C’est la même chose pour Tom. Il y a un vrai esprit d’équipe et je suis ravi de partager mon baquet avec eux. Il y a deux générations mais tout se passe parfaitement. J’apprends à leurs côtés et l’inverse est aussi vrai. Audi a très bien géré la relève des Biela, Pirro et Capello. Tout le monde a en tête 2014 et je pense que ce sera un vrai feu d’artifice avec l’arrivée de Porsche. Chacun travaille de son côté pour préparer la saison prochaine. »

Propos recueillis par Laurent Mercier

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less