Motorsport

Loeb : Je ne suis pas aussi bien préparé que Mikko et Dani

"Nous verrons bien une fois que nous aurons le casque sur la tête"

Recherche

Par Olivier Ferret

27 avril 2013 - 11:19
Loeb : Je ne suis pas aussi bien (...)

Vous semblez avoir eu une actualité bien chargée ces dernières semaines. Avez-vous finalement eu le loisir de souffler ?

« Pas vraiment… Dès que j’avais un peu de temps libre, j’ai toujours trouvé à m’occuper, le plus souvent derrière le volant d’une voiture de course ! Après l’Argentine, j’enchaînerai quatre autres week-ends de compétition, je crois que je ne passerai que deux jours chez moi en mai. Mais je n’ai pas à me plaindre, c’est moi qui ait choisi de répondre favorablement aux opportunités qui se présentaient. Je suis encore plus occupé que les années précédentes, mais cela me permet de de développer mes facultés d’adaptation et d’accumuler de l’expérience en vue de nos projets communs avec Citroën. C’est l’année où il fallait faire tout cela, j’apprendrai plus tard à ne rien faire… »

Avez-vous eu le temps de suivre les Rallyes du Mexique et du Portugal ? Qu’en avez-vous pensé ?

« J’ai évidemment regardé la façon dont se déroulaient ces épreuves. Ca n’a pas été toujours facile pour Citroën face à une concurrence qui allie déjà un très haut niveau de performance et de fiabilité sur un matériel de toute dernière génération. Mais la saison n’est pas terminée pour autant, car un championnat de treize manches sans décompte se joue aussi sur la régularité. On a vu que les DS3 WRC ont été plus rapides au Portugal qu’au Mexique, cela veut donc dire que l’équipe travaille dans le bon sens. C’est aussi la confirmation que la DS3 WRC est plus à l’aise quand le grip est élevé. »

Comment avez-vous préparé ce Rallye d’Argentine ? Vous sentez-vous prêt à aller chercher une huitième victoire consécutive ?

« À part une journée d’essais, je n’ai plus roulé sur la terre depuis le Rallye d’Espagne 2012. Je ne sais donc pas quel sera mon feeling lors des premières spéciales en Argentine. Je pense qu’on peut vite perdre le rythme et c’est la raison pour laquelle je me montre prudent. Il ne faut pas se le cacher : la page du rallye est quasiment tournée pour moi et je suis concentré sur l’avenir. Ce programme restreint est une bonne façon de continuer à porter les couleurs de Citroën en 2013, mais je ne suis pas aussi bien préparé que Mikko, Dani et les autres. Nous verrons bien une fois que nous aurons le casque sur la tête… »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less