Motorsport

Klaus Graf : Je sais que le potentiel est bon !

Entretien avec le pilote Muscle Milk Pickett Racing

Recherche

Par

8 février 2013 - 08:45
Klaus Graf : Je sais que le potentiel

Depuis plusieurs saisons, Klaus Graf fait partie des ténors de la catégorie LMP1 en American Le Mans Series. Champion sortant en compagnie de Lucas Luhr sur la HPD ARX-03c du Muscle Milk Pickett Racing, l’Allemand compte bien poursuivre sur sa lancée pour la dernière année du championnat qui met en avant les LMP1. Aux 12 Heures de Sebring, Klaus Graf et Lucas Luhr seront épaulés par Romain Dumas. L’Alésien est absent pour ces deux journées d’essais, retenu par un programme d’entraînement Porsche. Le Muscle Milk Pickett Racing pourra compter sur les évolutions de la HPD pour bien figurer face au Rebellion Racing, et tenter de garder les couronnes Pilotes et Equipes.

Laurent Mercier : Klaus, ravi d’être de retour à Sebring ?

Klaus Graf : « Oui car l’intersaison a été longue. J’ai l’impression que la dernière course remonte à une éternité. C’est toujours bon que de reprendre la piste ici. Nous avons tout de même roulé à Austin avant Noël avec les premières évolutions de la HPD qui maintenant est équipée des « gros pneus » Michelin. J’espère que nous serons encore mieux cette saison avec ce nouveau package. Je sais que le potentiel de l’auto est bon. HPD et Michelin ont vraiment fait un gros travail durant l’hiver. Nous avons connu beaucoup de succès en 2012 et l’équipe continue de se mettre en place. Les fondations sont bonnes et la première journée s’est passée sans encombres. »

Les différences avec le modèle 2012 sont nombreuses ?

« Non et le package 2012 était déjà très bon. Pour être franc, il est compliqué de faire une comparaison. A Sebring, les conditions sont souvent changeantes et il est trop tôt pour donner une réponse précise sur le vrai potentiel de la HPD "2013". Cependant, nous serons au rendez-vous. La concurrence sera rude avec le Rebellion Racing, sachant qu’ils auront une deuxième auto à Sebring, et que Audi sera là. Toutefois, le potentiel entrevu est prometteur. Toute l’équipe continue à travailler pour améliorer le contrôle qualité. C’est dans ce domaine que l’on doit encore s’améliorer. Le team est de plus en plus professionnel et nous travaillons dans la continuité. Nous sommes satisfaits des changements apportés. »

L’auto est plus facile à prendre en mains ?

« Il faut être encore plus précautionneux avec les gros pneus. Au premier abord, ce n’est pas évident. La gestion du freinage est très importante et Sebring est une piste dure pour cela. Les amortisseurs ont aussi été modifiés. La relation avec Wirth Technologies est très bonne et la collaboration avec eux est constante. Nous avons fait des essais sur simulateur chez eux et ils ont donné la direction dans laquelle il fallait aller. J’ai aussi roulé avec la HPD du Strakka Racing en essais. Là aussi, la relation est bonne. Eux sont en Championnat du Monde d’Endurance et nous en American Le Mans Series. C’est important de partager les datas. »

C’est la dernière saison où les LMP1 vont pouvoir s’exprimer pleinement. Il sera temps ensuite de passer à autre chose...

« C’est une chance que de voir l’unification ALMS/Grand-Am. Je pense que cela va bénéficier aux deux parties même si les personnes en place ont beaucoup de responsabilités avec ce projet. Les fans veulent de belles choses. C’est trop tôt pour dire ce que fera Muscle Milk Pickett Racing en 2014. Il y aura beaucoup de belles pistes pour nous Allemands. J’espère que le package fera que le championnat sera relevé. Les 24 Heures de Daytona ont vu une course serrée cette année et je pense qu’il va en être de même à Sebring. Lorsque tout sera combiné, je pense que ce sera encore mieux. »

Propos recueillis par Laurent Mercier

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less