Motorsport

J-WRC : Lemes mène la catégorie

Rallye d’Espagne - Jour 1

Recherche

Par Franck D.

22 octobre 2010 - 21:40
J-WRC : Lemes mène la catégorie

Yeray Lemes, le Champion en titre du Championnat Espagnol, a effectué une première étape du Rallye d’Espagne quasi-parfaite à bord de sa Renault Clio S1600.

Lemes mène la catégorie avec 44 secondes d’avance. L’Espagnol a remporté quatre des six spéciales de l’étape. Derrière lui, le Néerlandais Hans Weijs Jr est en bonne voie pour aller conquérir le titre.

Lemes ne cache pas sa satisfaction d’être en tête du J-WRC. « Nous n’avons pas vraiment connu de gros problèmes aujourd’hui. La voiture a bien marché. Nous avons perdu les freins dans le secteur en asphalte de la longue spéciale, mais ils sont ensuite revenus et nous n’avons plus rencontré de problèmes après ça. »

Si Lemes a momentanément perdu ses freins, il est tout de même parvenu à signer le scratch dans les 35 kilomètres de Terra Alta. Gonflé à bloc après cet incident dans l’ES1, le pilote Renault a pris une seconde par kilomètre sur le reste de la meute dans la deuxième spéciale.

Weijs Jr a signé le meilleur temps dans les deux passages de Les Garrigues. La matinée du pilote Citroën a été compliquée par la casse du levier de vitesses de sa C2 dans la première spéciale.

« J’ai dû utiliser l’autre côté du levier de vitesses », explique Weijs Jr. « Le problème avec ça est qu’il faut tirer à soi pour monter un rapport et pousser pour en descendre un. Lorsque j’ai été obligé d’utiliser l’autre côté du levier, tout s’est inversé. J’étais vraiment inquiet de ne pas me tromper. J’aurais pu casser le moteur. »

Si le problème a été réparé à l’assistance, le pilote Citroën n’a toujours pas trouvé de réponse expliquent le rythme de Lemes dans les deux premières spéciales de l’après-midi.

« L’après-midi a été bon », confirme le leader de la première étape. « Nous n’avons fait qu’un tête à queue. Nous devons maintenant garder un œil sur Weijs demain. Il a gagné en Allemagne et il peut être rapide ici. Pour être honnête, je veux juste terminer le rallye. Mes résultats en Junior n’ont pas été très bons : deuxième étape du Portugal, sortie, deuxième étape de Bulgarie, sortie, deuxième étape d’Allemagne, sortie, première étape de France, sortie. Nous voulons finir celui-ci, nous nous satisferons de la deuxième place. »

D’un autre côté, Hans Weijs Jr veut remporter ce rallye pour s’assurer du titre. Aaron Burkart, le pilote qui peut briser ses rêves, se tient à 34,5 secondes de lui. L’Allemand a connu un problème de freins dès la matinée. Il a perdu ses freins vers le milieu de la longue première spéciale vraisemblablement à cause d’une surchauffe.

« La pédale s’allongeait », décrit Burkart. « Ce n’était pas terrible pour la confiance d’avoir un problème avec les freins. L’équipe a tout changé à l’assistance et ça a mieux marché cet après-midi. Nous sommes presque partis en tête à queue dans la dernière spéciale, ça devait être sympa pour les spectateurs. Mon objectif était d’être devant ce soir et ce n’est pas le cas. Nous allons donc encore nous battre demain et nous verrons bien ce qu’il se passera. »

À l’inverse, l’épreuve de Todor Slavov se déroule conformément à ses plans. Le pilote Renault a besoin d’une quatrième place pour s’assurer la troisième place au Championnat. Sa quatrième place au classement à l’issue de la première étape est donc une situation idéale pour le Bulgare.

« Nous allons nous concentre à partir de demain à uniquement terminer le rallye », précise Todor Slavov. Avec deux minutes d’avance sur le Britannique Harry Hunt (Fiesta R2), Slavov est en bonne voie pour concrétiser ses objectifs.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less