Motorsport

ES22 : Ostberg à l’attaque pour remonter Mikkelsen

Le pilote Citroën signe le scratch et remonte sur Andreas Mikkelsen

Recherche

Par

8 février 2014 - 13:55
ES22 : Ostberg à l’attaque pour (...)

Le deuxième passage dans Torntorp aura permis à Mads Ostberg de raboter plus de 30 secondes au temps de référence du matin signé par Jari-Matti Latvala. Ce dernier est par ailleurs de plus en plus proche d’un premier succès 2014 avec sa Polo R WRC.

Si Mikkelsen conserve pour l’instant sa deuxième place au général, il doit absolument rester concentré et prendre garde à son compatriote norvégien Ostberg. En signant le scratch sur les 19.26 kilomètres de la spéciale 22, le pilote Citroën a réduit l’écart à 11.6 secondes.

L’ordre du podium ne semble donc pas tout à fait joué. Ostberg pousse en effet sa DS3 WRC aux limites. « On essaye de légèrement augmenter notre rythme. Nous n’avons pas eu de problèmes, aucune frayeur, » a-t-il précisé par rapport à cette spéciale.

Mikko Hirvonen (9ème temps à 15 secondes), Ott Tanak (11ème temps à 21.5 secondes) et Henning Solberg (7ème temps à 13.9 secondes) tiennent leurs rangs à deux spéciales du terme de l’épreuve. Solberg semble en mesure de contenir le champion du monde en titre, Sébastien Ogier, qui reste à 20.4 secondes de sa Ford Fiesta RS WRC.

Quant à Latvala, leader provisoire de l’épreuve, il doit se méfier des chats noirs sur les deux derniers chronos. L’erreur est vite arrivée, comme le Finlandais l’a précisé au point stop : « J’ai percuté un mur de neige, mais ce n’était pas grand chose. Ça a eu le mérite de me réveiller. »

Prokop dans la neige

Martin Prokop est la dernière victime en date des murs de neige qui ont déjà piégé bon nombres de pilotes.

Le Tchèque est sorti de la route dans Torntorp, bloquant sa Ford Fiesta RS au treizième des dix-neuf kilomètres de la spéciale. Il s’agit de sa deuxième excursion hors de la route, après celle qu’il a subie sur la première spéciale de jeudi.

Les pilotes suivants ont indiqué qu’il n’y avait pas de spectateurs sur place pour aider Prokop à repartir. Son copilote Jan Tomanek s’est placé au bord de la route afin d’avertir les autres équipages du danger, tandis que le pilote tentait de dégager la Fiesta.

Pendant ce temps, Yazeed Al Rajhi a perdu la tête de la catégorie WRC 2. Sa Ford Fiesta RRC s’est bloquée dans un mur de neige après un tête-à-queue. Il a perdu plus d’une minute et Jari Ketomaa s’est ainsi emparé des commandes. Le Finlandais affiche 1.1s d’avance à deux spéciales de l’arrivée.

keyboard_arrow_right

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less