Motorsport

ES1 : Ogier, premier leader

Rallye du Portugal - Infos après la spéciale n°1

Recherche

Par www.wrc.com

12 avril 2013 - 11:45
ES1 : Ogier, premier leader

À la fin de la spéciale, toutes les discussions concernent le choix des pneus. Sans assistance à la mi-journée, les pilotes doivent rouler aujourd’hui avec les mêmes gommes choisies ce matin au parc d’assistance d’Estadio Algave.

Le ciel est clair et ensoleillé mais les routes sont humides après la pluie tombée cette nuit. Les températures fraiches de ce matin ont également compliqué le choix des pneus. Alors que certains pilotes ont opté pour des gommes « dures », d’autres ont mélangé des tendres et des dures.

Sébastien Ogier est le plus téméraire d’entre eux en choisissant quatre pneus tendres et deux durs pour sa Polo R WRC. Avec les tendres montés, le Français a été le plus rapide de 4 secondes. Mais l’attitude d’Ogier à la fin de la spéciale laisse entendre qu’il n’est pas certain d’avoir fait le bon choix pour l’intégralité de la journée.

« Nous allons voir. Je vous en dirai plus à la fin de la journée », a-t-il admis.

Mads Ostberg a signé le deuxième temps avec sa Ford Fiesta RS avec cinq pneus durs embarqués.

« Ce n’était pas si mal », a-t-il expliqué. « C’était plus glissant que ce que je pensais mais au final, nous avons fait une bonne spéciale. Cela devrait s’améliorer pour nous dans l’ES2 car les gommes dures nous donneront un avantage sur la longueur. Il faut savoir perdre un peu de temps maintenant pour en gagner après. »

Mikko Hirvonen s’est classé troisième à 8,4s d’Ogier. Au volant de sa Citroën DS3, le Finlandais a également évoqué le choix des pneus, ne sachant pas vraiment si son mélange de deux « durs » à l’avant et deux « tendres » à l’arrière était le bon choix.

« Les conditions sont vraiment changeantes. Certaines portions sont sèches, d’autres grasses et glissantes. Mais je suis content du comportement de la voiture », a-t-il déclaré.

Quatrième à 1.9s de son compatriote, Jari-Matti Latvala a fait la même sélection de pneus que le Finlandais de Citroën. Néanmoins, ses « tendres » montraient déjà des signes de faiblesse.

« Les routes sont sèches et les pneus tendres commencent déjà à se dégrader vers la fin de la spéciale. Les dix premiers kilomètres étaient bons mais ensuite j’ai commencé à perdre confiance des les virages rapides », a-t-il concédé.

Dani Sordo, entièrement équipé de pneus durs, a réalisé le cinquième temps. Heureux, il a raconté : « C’est une longue journée et les températures vont être de plus en plus élevées. Donc je pense que nous avons fait le bon choix de prendre des pneus durs. »

Thierry Neuville complète le top 6 avec sa Fiesta RS. Le Belge a admis avoir été un peu trop prudent dans cette première spéciale.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less