Motorsport

Bilan difficile pour le Pescarolo Team au Mans

Peu de sources de satisfaction

Recherche

Par

18 juin 2012 - 17:09
Bilan difficile pour le Pescarolo (...)

Les dernières semaines avaient été difficiles pour le Pescarolo Team, après les péripéties extra-sportives qui avaient considérablement retardé le développement de la Pescarolo 03, celle-ci ne posant ses roues sur l’aérodrome de Châteauroux pour son shakedown, et les soucis engendrés par les vibrations du V8 Judd qui ont contrarié la préparation de la Dome S102.5.

La semaine des 24 Heures a été encore plus délicate, avec une nouvelle succession de mésaventures qui ont frappé l’équipe de Henri Pescarolo.

Tout d’abord, Jean-Christophe Boullion était victime d’une sortie de route lors de essais libres du mercredi, la voiture étant très touchée et Jean-Christophe Boullion déclarant forfait pour la course. Les mécaniciens du team réalisaient ensuite un vrai tour de force pour que la Pescarolo 03 puisse prendre aux qualifications, avec les seuls Emmanuel Collard et Stuart Hall comme pilotes. Emmanuel Collard signait un chrono intéressant dans ces conditions en 3’37’’485 le jeudi. La Dome S102.5 était la plus rapide des LMP1 essence dans la dernière séance qualificative du jeudi soir mais Seiji Ara sortait dans les virages Porsche et endommageait gravement le proto, ceci amenant évidemment une nouvelle séance de travail pour les mécaniciens. Néanmoins, les deux voitures étaient prêts pour la course.

Si pendant le warm-up le samedi tout se passait bien pour la Dome n°17, avec le deuxième chrono des LMP1 essence, très près de celui de la meilleure des Lola-Toyota du Rebellion Racing, il n’en était pas de même pour la Pescarolo 03 dont le moteur cassait dans son deuxième tour, le premier lancé, tant et si bien qu’elle n’était créditée d’aucun temps.

La rumeur du forfait de la n°16 circulait même avant le départ, et il était même annoncé. Pourtant le proto était au départ. En raison du changement de moteur, la Pescarolo 03 prenait le départ depuis la voie des stands, après le passage des autres concurrents. La suite des évènements ne fut pas plus favorable, la Pescarolo 03, malgré un nouveau V8 Judd manquant énormément de puissance et connaissant de graves ennuis de colonne de direction. La voiture ne fit que 20 tours, dont le meilleur en 3’44’’206, multipliant les arrêts au stand avant que son abandon ne soit officialisé à 20h06. La Dome prenait un bon départ, dans le Top 10, mais elle devait par la suite passait fréquemment par les stands, avec toute une série de pépins causées par les vibrations du moteur. La Dome allait être rentrée dans son stand à 9h30 le matin, avant que Seiji Ara ne l’en ressorte avant l’arrivée, pour llui faire effectuer deux petits tours pour la joie du public et pour honorer le travail des mécaniciens, deux tours d’honneur en quelque sorte.

Henri Pescarolo : « Avec un abandon après seulement 4H30 de course pour la Pescarolo 03 et la Dome S 102.5 hors classement, les résultats bruts ne plaident pas en notre faveur mais le Pescarolo Team est pourtant loin d’avoir démérité. La Pescarolo 03 a signé des temps très honorables en qualification et la Dome a longtemps été durant la nuit la plus rapide des LMP1 privées, mais le V8 Judd souffre de problèmes qui nous ont fortement handicapés. Sur la N°16, un moteur a cassé après deux tours de piste durant le warm-up, le suivant, en course, a rapidement surchauffé et souffrait d’un manque chronique de puissance. Quant à la N°17, les vibrations engendrées par le Judd ont endommagé nombre d’éléments périphériques, provoquant des arrêts aux stands intempestifs jusqu’à dimanche 9H30, moment où nous avons du stopper après un nouveau problème moteur. J’ai tout de même tenu à rendre hommage à l’exceptionnelle équipe de mécaniciens pour leur dévouement et leur professionnalisme hors norme en faisant repartir la Dome pour qu’elle voie la ligne d’arrivée. Et je tiens tout particulièrement à remercier nos partenaires qui nous ont soutenu dans cette aventure ».

Nous espérons pour notre part que cette aventure se poursuivra et que Henri Pescarolo saura rebondir comme il l’a fait une nouvelle fois par le passé.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less