Motorsport

Benoît Tréluyer : Des débuts prometteurs à Silverstone !

La bataille des Ardennes s’annonce explosive !

Recherche

Par Olivier Ferret

16 avril 2013 - 16:47
Benoît Tréluyer : Des débuts prometteurs à

Une deuxième place pour l’Audi n°1 des Champions du Monde en titre qui scelle le premier doublé de la saison pour la firme d’Ingolstadt lors des 6 Heures de Silverstone disputée dimanche (14 avril).

Au final, c’est la satisfaction qui l’emporte pour Benoît Tréluyer et ses complices André Lotterer et Marcel Fässler. Si la victoire leur a échappé dans les dernières phases de jeu, la deuxième place acquise en dépit de quelques soucis leur confère une confiance absolue pour les manches à venir et notamment pour les 24 Heures du Mans.

Pour le solide trio, l’entrée en matière lors des essais libres sur le circuit de Silverstone était rendue délicate par la faute de conditions météorologiques peu propices à la découverte…

« Il s’agissait de la première sortie de notre voiture, et trouver les bons réglages alors que la pluie ne cessait de tomber ne fut pas des plus faciles, explique Benoît. Nous avons eu un petit souci dans la séance qualificative et je n’ai pas pu faire un bon chrono. Comme sont retenus désormais les deux meilleurs tours de chaque pilote, la moyenne s’en est forcément ressentie. Partir cinquième ne fut pas une catastrophe, sauf que nous avons loupé le point de la pole. »

En course, les Champions du Monde partaient tranquillement, sans prendre de risque car les conditions de piste étaient encore piégeuses. Si les deux Audi R18 e-tron quattro officielles dominaient les débats, elles n’en faisaient pas moins le spectacle et ravissaient les nombreux spectateurs présents pour cette manche d’ouverture du championnat du monde d’endurance 2013 en se livrant à un beau chassé-croisé.

« En début de course, nous avons préféré perdre un peu de temps au stand pour trouver les bonnes pressions de pneus afin de disposer d’une voiture bien équilibrée, précise le Français. Nous n’avons pas obtenu les bons ajustements tout de suite et, pendant un certain temps, nous ne rattrapions pas en piste ce que nous perdions au box… Mais nous avons fini par mettre le doigt sur ce que nous cherchions ! »

Désormais aux commandes d’une machine répondant à leurs exigences, Benoît et ses équipiers André Lotterer et Marcel Fässler haussaient le rythme mais le bris d’un cardan à l’avant après quatre heures de course ne permettait plus le fonctionnement de leur système hybride sur les roues avant.

« Je suis parti en pneus neufs en tentant de garder le rythme au maximum. Je suis parvenu à signer le meilleur temps en course en faisant deux relais de tours qualif. A la fin, j’ai du soulager l’accélérateur car j’avais trop demandé aux pneus alors que Allan était en pneus neufs. Jamais nous n’avions réalisé deux relais et demi avec le même train et, désormais, nous savons que nous pouvons le faire. C’est un bel enseignement pour Le Mans !

Le team a fait un super boulot, souligne Benoît. Nous avons eu une belle et saine bagarre avec nos équipiers et nous sommes contents du week-end. Audi signe un superbe doublé, nous finissons deuxième, nous marquons de gros points alors que, lors de la première manche l’an passé, nous n’avions ramené qu’un point et demi. Nous avons appris plein de choses ce week-end, et nous sommes confiants pour la suite. »

Une suite qui aura lieu en Belgique le 4 mai prochain pour les 6 Heures de Spa-Francorchamps. D’ici-là, Benoît, André et Marcel auront eu l’occasion de fourbir encore un peu plus leur R18 e-tron quattro alors que la grande rivale Toyota mettra en piste la spécification 2013 de sa voiture. C’est sûr, la bataille des Ardennes s’annonce explosive !

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less