Williams F1 : Latifi reconnait un manque de ’passion’ en 2022

Sa carrière en fond de grille aura été "un défi"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

9 novembre 2022 - 11:59
Williams F1 : Latifi reconnait un (...)

Nicholas Latif admet qu’il a eu peu de chances de connaître les joies des batailles en piste en Formule 1. Celui qui dispute sa troisième saison avec Williams F1 et quittera la discipline en fin d’année révèle qu’il n’a connu qu’une poignée de moments exaltants en catégorie reine.

"Sur le plan sportif, c’était un défi" a déclaré Latifi. "D’un autre côté, vous pilotez une voiture de fond de grille, mais cela reste une voiture de Formule 1. Cette année, malheureusement, nous avons fait un pas en arrière, alors que nous espérions concourir dans la catégorie intermédiaire comme Alfa Romeo, Haas et Aston Martin."

"Ils ne peuvent pas non plus prendre des points à chaque course, mais ils se battent à chaque course. J’ai dû réfléchir à cela après les commentaires de Sebastian après son brillant combat avec Kevin Magnussen à Austin. Combien de fois ai-je eu ce genre de sentiment au cours de mes trois années en Formule 1 ? Peut-être trois."

"Malheureusement, nous n’avons pas eu l’occasion de nous battre très souvent. Vous pilotez alors beaucoup de courses contre vous-même, ou contre les temps au tour que fait votre coéquipier. J’aurais aimé pouvoir vivre plus souvent cette vraie course. Parce que c’est ce que j’aime le plus en compétition."

S’éloigner de "certains fans négatifs"

Il révèle que la passion a rarement été au rendez-vous cette saison : "Si vous ne ressentez pas ce sentiment assez souvent, s’il n’est pas là pendant longtemps, vous devez vous demander si vous avez vraiment couru beaucoup ces trois dernières années. La passion dans ce sens était-elle aussi forte que je l’aurais souhaité ? Non."

Le public n’a pas toujours été tendre avec le Canadien, et il a même dû faire face à une vague de haine après Abu Dhabi 2021. D’autres l’ont surnommé - avec plus ou moins de bienveillance - Goatifi, en rapport au terme voulant dire "Greatest of all times", soit "le meilleur de tous les temps".

Le sens de ce surnom est double, puisque "Goat" veut aussi dire chèvre, un terme employé pour moquer le manque de performance d’un athlète. Cependant, il parvient à faire la différence : "Certains fans étaient clairement beaucoup plus négatifs, ce n’étaient clairement pas mes fans."

"Quand les choses ne vont pas bien, il y a toujours des gens qui sautent dessus pour critiquer. Je sais que j’ai ma propre base de fans sincères, des gens qui ont une image plus précise de moi en tant que personne. Puis de l’autre côté, vous avez les moins sincères."

"Cela s’applique également à de nombreux médias, y compris les grands, qui choisissent d’organiser leur activité de cette manière. J’essaie de ne pas m’en inquiéter et je n’ai pas non plus été sur les réseaux sociaux toute l’année parce qu’il y a plus de choses négatives que de choses agréables."

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos