Formule 1

Williams F1 attend beaucoup de l’asphalte décapé à Istanbul

Des conditions meilleures pour continuer une bonne série

Recherche

Par Emmanuel Touzot

6 octobre 2021 - 08:26
Williams F1 attend beaucoup de (...)

Alors qu’elle effectue cette année une belle progression, l’équipe Williams F1 espère continuer sur sa dynamique actuelle lors du Grand Prix de Turquie ce week-end. En effet, la FW43B a inscrit des points à quatre reprises lors des cinq courses, et George Russell s’est qualifié deux fois dans le top 3 cette saison.

"J’ai vraiment hâte d’être en Turquie" a déclaré Russell. "Lorsque nous avons couru là-bas en 2020, c’était une patinoire, ce qui a offert beaucoup de possibilités ! Je ne pense pas qu’il en sera de même cette année, mais nous serons préparés à tout ce que les conditions nous réservent."

"J’espère que nous pourrons prendre le huitième virage à fond, car ce sera une grande expérience avec la génération actuelle de voitures. Nous avons marqué des points lors de quatre des cinq dernières courses, donc nous abordons ce week-end avec beaucoup de confiance et nous espérons obtenir un autre bon résultat."

Nicholas Latifi, de son côté, a effectué de nets progrès. Il espère un week-end intéressant à Istanbul : "Je suis impatient de prendre la piste en Turquie ! Ce fut une expérience unique en 2020 en raison de la pluie et du manque d’adhérence, mais j’espère que les choses seront légèrement différentes cette fois-ci."

"Ce peut être un circuit difficile, surtout avec le virage huit à trois points de corde et de nombreux dénivelés. Mais je pense que nous sommes en bien meilleure position pour relever ce défi cette année. Nous avons été sur une série de courses vraiment fortes avec de bonnes performances récemment."

Un défi qui ne se situe pas au célèbre virage 8

Dave Robson, directeur de la performance, explique les défis que présente ce circuit pour les pilotes, les équipes et les machines : "Le tracé du circuit d’Istanbul Park est l’un des meilleurs des circuits modernes de Formule 1."

"Cependant, l’année dernière, les conditions, les pneus et la surface récemment posée ont conspiré pour en faire un événement extrêmement difficile. Cette année, les prévisions météorologiques sont meilleures, la surface a changé et a été traitée, et Pirelli apporte une gamme de composés plus tendres."

"Tout ceci devrait améliorer de manière significative les performances des voitures, augmenter la confiance des pilotes et conduire à une course passionnante. Bien que le virage huit soit le virage le plus caractéristique du circuit, c’est la séquence précédente de virages rapides et ondulés qui constitue le véritable défi."

"Ils exigent beaucoup des voitures, ainsi que de la bravoure et de l’engagement de la part des pilotes. Le mélange de virages et de lignes droites bien placées devrait faciliter les dépassements et augmenter les options stratégiques le dimanche."

Williams veut confirmer ses progrès, entrevus notamment sous la pluie à Spa et Sotchi, dans des conditions plus clémentes : "Après avoir bien géré les conditions mixtes en Russie, nous devons maintenant nous concentrer sur l’optimisation des performances de la FW43B sur le sec."

"Nous voulons vérifier que les pneus fonctionnent bien sur la surface traitée. Une fois que nous serons convaincus que c’est le cas, nous pourrons commencer à ajuster les réglages de la voiture et comprendre comment nous pouvons nous mettre dans la meilleure position possible dimanche."

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less