Vettel espère que la F1 va bien réfléchir ses futurs moteurs

Des moteurs utiles à l’automobile et moins chers

Recherche

Par Emmanuel Touzot

8 juillet 2022 - 16:58
Vettel espère que la F1 va bien (...)

Sebastian Vettel a roulé à Silverstone avec une Williams FW14B de 1992 au carburant écologique. Bien évidemment, ce carburant n’était pas fait pour servir avec des contraintes que subissent les moteurs sur la durée d’un Grand Prix.

Le pilote Aston Martin F1 révèle que le prix de son carburant était déjà élevé, mais bien moins que le carburant qu’utilisent les équipes de F1. Selon lui, la réglementation moteur en F1 n’est pas adaptable sur route, et ce doit être l’une des priorités de la F1 pour les règles 2026.

"Nos moteurs sont incroyables" a déclaré Vettel. "Ils sont puissants, ils sont incroyablement efficients. C’est probablement le moteur le plus efficient, je ne sais pas de tous les moteurs du monde, mais peut-être l’un des moteurs les plus efficients. Mais allez-vous un jour conduire ce moteur dans votre voiture ? Non."

"J’ai payé le carburant que j’utilisais 5,95 euros le litre. Ce qui est plus cher que le carburant normal, de manière significative, mais il ne faut pas oublier que les machines des carburants normaux sont très différentes."

"Il y a donc de nombreuses possibilités pour réduire les prix, etc. Et de la même manière, l’autre côté va continuer à augmenter à moyen terme, à long terme, il ne fera qu’augmenter."

Un prix élevé lié à l’utilisation du carburant

Il explique pourquoi le carburant des F1 est hors de prix, ce qui n’est pas seulement lié à la qualité intrinsèque de l’essence : "Le carburant que nous utilisons en F1 est quatre ou cinq fois plus cher, au moins, que celui que j’ai utilisé la semaine dernière. Donc l’argent n’est pas le problème ici."

"Pourquoi ces carburants sont si chers ? Parce que vous développez le moteur en même temps que le carburant pour obtenir plus de performance, pour surpasser les autres, donc la compétition peut être grande, et elle doit être canalisée de la bonne manière."

"Je ne veux pas dire qu’elle peut devenir incontrôlable, mais elle peut être incontrôlée, et peut-être fonctionner d’une manière telle que nos moteurs sont maintenant si complexes que vous ne pourrez jamais en bénéficier sur la route."

Réduire les coûts à tout prix

Vettel ne pense pas qu’une plus grosse cylindrée soit impossible, mais il rappelle l’urgence de moteurs moins onéreux : "Je pense donc que c’est là qu’il faut une orientation et une gouvernance fortes pour parvenir à le faire pour les bonnes raisons. Et les bonnes raisons, pour en revenir au budget, sont très claires et simples."

"Nous devons donc trouver un moyen de le faire. Et étant un gars du sport automobile, j’adore la course. J’aime les voitures. J’aime avoir la sensation du V10. Pour ce qui se passera à l’avenir, je ne sais pas si c’est une autre discussion à avoir."

"Quel est le moyen le moins cher aussi ? Parce que ces moteurs coûtent une fortune, leur développement coûte une fortune jusqu’à ce point. Ils n’ont pas encore trouvé de consensus sur la direction qu’ils veulent prendre à partir de 2026. Je pense que c’est la difficulté, si vous avez trop de gens qui essaient de se mettre d’accord."

Aston Martin F1 Team

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos