Formule 1

Verstappen estime que la F1 aurait dû lancer le GP à midi

Avec les derniers crashs à Spa, il ne fallait pas prendre de risque

Recherche

Par Alexandre C.

30 août 2021 - 08:22
Verstappen estime que la F1 aurait (...)

Une course sans course : c’est ce à quoi nous avons eu droit à Spa hier, pour un Grand Prix qui restera, pour diverses raisons, dans les mémoires.

Officiellement Max Verstappen restera le vainqueur de ce Grand Prix. Max Verstappen soutient-il alors avec le recul la décision de Michael Masi, le directeur de course de la FIA, de ne pas lancer les 20 F1 à toute allure ? A-t-il déjà connu de telles conditions durant sa carrière, même en karting ?

« Pas aussi extrêmes... Mais ça devait arriver un jour. Qu’est-ce qu’on peut dire ? Ce n’est bien sûr pas ce que vous aimez, surtout pas pour les gens au bord de la piste, les fans. Ils attendent une course. Mais les conditions n’étaient pas bonnes. Il n’arrêtait pas de pleuvoir. A partir de 15 heures, c’est devenu de pire en pire et quand vous commencez si tard dans la journée, il n’y a pas beaucoup d’espace ensuite, même si nous avons attendu pendant trois heures. Malheureusement, ça ne s’est pas amélioré. Bien sûr, quand vous êtes la voiture de tête, la visibilité est naturellement un peu meilleure, donc il est difficile de mon côté de juger ce que les autres ont ressenti. »

Peu après 15h cependant, juste derrière la voiture de sécurité, Max Verstappen avait la meilleure visibilité du plateau et estimait que l’on pouvait reprendre la course....

« Je pense qu’à 15h30, j’ai dit que c’était OK pour faire la course de mon côté, mais bien sûr la visibilité derrière était très mauvaise et surtout je pense qu’avec les événements récents, vous ne voulez pas risquer qu’un gros crash se produise à Spa, vous en connaissez le risque. Ce ne semblait pas la bonne chose à faire selon moi. Bien sûr, les fans ne seront pas d’accord avec ce qui s’est passé, mais il faut aussi penser à la sécurité à la fin. »

Bien des pilotes ont dit que la visibilité était le plus gros écueil et le plus gros danger, devant l’humidité à proprement parler de la piste. Le pilote Red Bull peut-il confirmer ?

« C’était le plus gros problème. Je veux dire que l’adhérence était faible, nous le savons, sur le mouillé. Nous n’avons pas beaucoup d’adhérence avec ces pneus, mais quand vous ne pouvez pas voir où vous allez ou quand vous ne savez pas où se trouve la voiture qui vous précède, ce n’est jamais très agréable, donc vous ne pouvez pas vraiment faire la course comme ça. »

Il a fallu remplir une longue après-midi d’attente... Comment s’y est-on pris chez Red Bull ?

« Je parlais aux gens de l’équipe et bien sûr, il y avait beaucoup de mécaniciens qui travaillaient sur la voiture de Checo pour essayer de la mettre de nouveau en piste, donc il y avait un peu de divertissement autour. C’est une longue attente. »

Max Verstappen estime surtout qu’en anticipant la météo, la FOM aurait pu décider de lancer la course à midi par exemple… Une critique adressée donc directement aux instances.

« D’une certaine manière, quand vous commencez à 15 heures et que vous avez des journées comme celle-ci, il est peut-être préférable de commencer un peu plus tôt, à 12 ou 13 heures. Je pense que c’est un meilleur moment pour commencer, pour moi. Après, ça n’arrête pas de traîner et le temps se dégrade de plus en plus. Et puis il fait nuit. »

Finalement, le plus important était donc les magnifiques qualifications du samedi...

« Oui, c’était amusant et bien sûr, au bout du compte, c’était très important puisque ce sont les points qui ont été donnés pour ça. Il n’y a pas grand chose de plus à dire. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less