Formule 1

Vasseur dément fermement la rumeur qui lie Alfa Romeo et Mercedes

L’équipe restera liée à Ferrari dans les prochaines années

Recherche

Par Emmanuel Touzot

3 septembre 2021 - 18:08
Vasseur dément fermement la rumeur (...)

En plus de la probabilité de voir Valtteri Bottas signer chez Alfa Romeo, le nom d’un autre pilote Mercedes, Nyck de Vries, a été évoqué pour l’équipe suisse. La rumeur d’un changement de motoriste a enflé entre le Grand Prix de Belgique et celui des Pays-Bas, avec un prétendu intérêt de l’équipe pour le bloc propulseur allemand.

Celui-ci aurait donc remplacé le moteur Ferrari qu’utilise l’équipe basée en Suisse depuis de nombreuses années maintenant. Une rumeur qu’a balayé fermement Frédéric Vasseur, avec un démenti clair et net à ce sujet.

"C’est une information qui a été balancée comme ça, mais il faut poser des questions avant d’écrire" a déclaré le directeur d’Alfa Romeo dans un entretien exclusif avec Nextgen-Auto.com.

"Il est complètement irréaliste d’imaginer pouvoir changer de moteur en septembre ou en octobre alors qu’on développe la voiture et qu’on a déjà homologué la voiture."

S’il réfute cette idée pour l’année prochaine, Frédéric Vasseur refuse aussi d’y penser pour 2023, alors que les moteurs seront gelés de l’an prochain jusqu’en 2025, ce qui causerait une grande perte de temps à l’équipe.

"En cours d’homologation, si l’on devait changer le châssis et la boîte de vitesses, puisqu’un changement de moteur impliquerait de changer le châssis et la boîte, ce serait très pénalisant de le faire sous le budget plafonné."

"On conservera beaucoup de pièces durant la période d’homologation et si l’on change, ça revient à tout changer, ça rendra ce type de changement quasi impossible sans se pénaliser énormément sur le développement de l’année suivante. Je ne vois pas de sens à cela dans les trois ans, et je ne réfléchis pas souvent au-delà de trois ans !"

Alfa Romeo n’a plus l’obligation d’embaucher un pilote Ferrari

Parmi les noms qui circulent pour le baquet qui resterait aux côtés de Bottas, seul Antonio Giovinazzi est un candidat émanant de la Ferrari Driver Academy. Vasseur révèle qu’il a voulu modifier les termes du contrat qui le lie à la Scuderia.

Ainsi, il a fait retirer l’obligation pour son équipe de devoir embaucher un pilote formé par Ferrari, ce qui lui permet, malgré le probable recrutement de Bottas, de choisir aussi l’autre pilote, et de regarder plus loin que la FDA.

"Ce n’est pas une volonté de Stellantis" précise-t-il, alors que le PDG d’Alfa Romeo, Jean-Philippe Imparato, avait lui aussi revendiqué la possibilité de Vasseur de choisir le pilote.

"C’est une volonté qui est purement sportive, et qui n’a rien à voir avec quelque chose d’autre que le sport. On ne s’éloigne pas de Ferrari, on a d’excellentes relations techniques et on a signé un nouveau contrat à long terme."

"On est partenaires, mais je pense que ce n’était pas la meilleure approche que d’obliger à un partenariat sur les pilotes. Ca doit se faire avec des occasions et des opportunités, donc on est sortis de cette obligation, mais rien ne nous empêche de trouver un accord pour prendre des pilotes à eux."

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less