’Une honte’ : Haug évoque ’la tragédie’ qu’est devenue la F1 en Allemagne

Plus de Grand Prix et des audiences en chute libre

Recherche

Par Paul Gombeaud

30 décembre 2022 - 09:16
'Une honte' : Haug évoque (...)

Ancien vice-président de Mercedes dans le secteur du sport automobile, Norbert Haug regrette que l’Allemagne ait tourné le dos à la Formule 1.

Depuis le premier départ à la retraite de Michael Schumacher fin 2006, l’intérêt pour la catégorie reine du sport automobile a fortement baissé au pays malgré les titres décrochés par Sebastian Vettel ou encore Nico Rosberg. Même le succès de Mercedes F1, qui a écrasé le début de l’ère hybride, n’y a rien changé.

Il n’y a pas eu de Grand Prix disputé en Allemagne depuis la saison 2019, et visiblement, aucun promoteur ne semble aujourd’hui intéressé à l’idée d’accueillir à nouveau une course outre-Rhin. Même l’arrivée d’Audi, programmée en 2026, ne semble pas générer d’intérêt particulier.

"En Allemagne, la Formule 1 est devenue une tragédie dont tout amateur de sport automobile ne peut qu’avoir honte," a déclaré Haug à RND.

"Entre 1994 et 2016, les titres mondiaux se sont enchainés pour les pilotes allemandes : sept pour Michael Schumacher, quatre à la suite pour Sebastian Vettel, puis le dernier en date pour Nico Rosberg en 2016."

"Mercedes, avec ses équipes partenaires McLaren puis Brawn GP, gagnait avec Mika Häkkinen, Lewis Hamilton et Jenson Button, soit quatre titres pilotes supplémentaires entre 1998 et 2009, tandis que l’écurie Mercedes remportait huit titres consécutifs chez les constructeurs de 2014 à 2021, avec au passage six titres pilotes pour Hamilton et donc celui de Rosberg."

"Pendant une douzaine d’années, entre la fin des années 1990 et les années 2000, il y avait deux Grands Prix disputés en Allemagne chaque année avec pas moins de 100 000 spectateurs présents. Sur la chaîne RTL, 12 millions de personnes suivaient les courses contre trois millions aujourd’hui."

Sept pilotes allemands en 2010 contre un seul en 2023

Avec le départ à la retraite de Sebastian Vettel et la mise à l’écart de Mick Schumacher, seul Nico Hülkenberg représentera l’Allemagne sur les grilles de départ la saison prochaine. Là encore, le contraste avec le passé fait mal selon Haug.

"En 2010, sept pilotes allemands évoluaient en Formule 1. Désormais, Nico Hülkenberg est dans ce qui est, au mieux, une équipe de seconde zone, tandis que Mick Schumacher est devenu pilote de réserve, mais au moins est-il dans la bonne équipe. Et il n’y plus eu de Grand Prix d’Allemagne depuis longtemps."

"Un objecteur de conscience vert zélé n’aurait pas pu élaborer une stratégie de Formule 1 allemande moins ambitieuse et moins réussie. Cela exclut spécifiquement l’équipe d’usine Mercedes, qui, à juste titre, opère depuis l’Angleterre et dispose de deux grands pilotes anglais."

Haug en veut aux "haineux de l’automobile"

Avec l’arrivée d’Audi en 2026, Norbert Haug espère désormais que l’Allemagne prendra conscience de l’importance de représenter l’industrie automobile du pays au plus haut niveau du sport.

"Audi, nous avons un problème, c’est tout ce que je peux dire. Mercedes, l’ADAC (Allgemeiner Deutscher Automobil-Club), l’AvD (Automobilclub von Deutschland), les sponsors allemands et toutes les soi-disant parties prenantes devraient cracher dans leurs mains, travailler avec les jeunes et collaborer pour faire en sorte que l’Allemagne, nation de l’automobile, ne soit pas finalement la proie des haineux de l’automobile, qui ne tiennent pas compte du fait que la prospérité du pays a été largement générée grâce à l’automobile et à ses succès dans l’exportation, et qu’elle continue à l’être malgré toutes les tentatives de ceux qui la rejettent et qui veulent la torpiller."

Mercedes F1

Audi F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos