Formule 1

Szafnauer prévient, la Racing Point F1 n’a pas encore tout montré

Stroll et Pérez en force dans le ‘mini-Monaco ?’

Recherche

Par Alexandre C.

14 juillet 2020 - 15:25
Szafnauer prévient, la Racing Point (...)

Après avoir placé ses deux voitures dans les points en Styrie, Racing Point peut aborder avec confiance le rendez-vous de Hongrie, où la monoplace rose devrait être compétitive.

Lance Stroll, qui a ouvert son compteur dimanche dernier, a décrit en quelques mots, classiques, le Hungaroring : « un mini-Monaco, mais sans les murs. »

« Budapest au milieu de l’été est toujours une ville brûlante. La température de la piste est élevée et les pneus sont soumis à de fortes contraintes, surtout avec les nombreuses zones à basse vitesse où la motricité est importante. Dans la voiture, vous êtes toujours occupé. Ce n’est pas aussi intense qu’un circuit urbain, mais ce n’est vraiment que dans la ligne droite des stands que vous avez un moment pour reprendre votre souffle. Tous les virages se succèdent et il est donc très difficile de trouver son rythme en début de week-end. »

Sergio Pérez aurait pu finir 4e du dernier Grand Prix, mais un accrochage avec Alexander Albon l’a fait concéder, in extremis, la 5e place face à la McLaren de Lando Norris. Peut-il se rattraper en Hongrie ?

« J’aime le tracé - mais je n’ai jamais eu beaucoup de chance là-bas. C’est serré, sinueux et cela donne généralement une course intéressante, le premier secteur nous donnant quelques occasions de dépassement. Pour bien entamer le tour, il faut aller vers l’intérieur dans le virage 1, il faut être vraiment confiant sur les freins. Avec de grandes zones de dégagement, les pilotes sont prêts à prendre plus de risques à cet endroit. »

« Nous appelons cela une piste technique parce qu’il n’est pas facile de faire un tour propre. C’est toujours sale en dehors de la piste et toute erreur dans les virages à basse et moyenne vitesse est coûteuse. Il est essentiel de garder son élan, plus que sur la plupart des autres circuits. »

Sergio Pérez n’a-t-il donc aucun bon souvenir du Hungaroring ?

« Je dirais en 2013, avec McLaren. C’était une voiture difficile et je n’étais pas vraiment en lice pour la Q3 en Hongrie, mais j’ai réussi à faire un tour très solide pour arriver en Q3, en me qualifiant neuvième. Et j’ai ensuite marqué des points dans la course pour compléter un bon week-end. »

Du côté du directeur Otmar Szafnauer, on s’attend à voir une Racing Point peut-être encore plus compétitive que lors des derniers Grands Prix.

N’a-t-on donc encore vu qu’une partie du potentiel de la Racing Point ? Christian Horner et Renault le craignent, Otmar Szafnauer prévient : avec l’expérience de Styrie, Racing Point va encore progresser au chrono !

Selon lui en effet, le Red Bull Ring n’était pas forcément un circuit favorable pour la « Mercedes rose »… et ce pourrait être le cas du Hungaroring ou de Silverstone, par exemple.

« Il y a peut-être des circuits qui nous conviennent un peu mieux que celui-ci, et nous serons plus proches. »

« Mais de combien ? Je ne sais pas. C’est très difficile à dire. Je suis juste content que le rythme de la course soit bon. Mais il y a encore des choses à apprendre et nous n’avons pas encore optimisé le week-end de course en Styrie. »

« Il faut faire des expériences et je me souviens qu’il y a quelques années, quand j’étais chez Honda, il y a eu un moment dans la deuxième moitié de la saison où, soudain, on se concentrait sur l’année suivante et on n’apportait aucune mise à jour à la voiture. »

« Finalement, avec quatre, cinq ou six courses d’affilée sans mises à jour, vous en apprenez plus et vous allez encore plus vite, ce qui arrive même dans une voiture mature quand vous ne changez pas. »

« Avec nous, vous savez, il y a encore beaucoup à apprendre et à faire. C’est juste que vous le faites par l’expérience. »

La performance de la Racing Point dépendra en grande partie des pneus, qui doivent être mis dans la bonne fenêtre de fonctionnement, poursuit Otmar Szafnauer...

« Si vous ne faites pas fonctionner les pneus humides parce qu’ils ne sont pas dans la fenêtre de fonctionnement, vous allez souffrir. C’est ce qui nous est arrivé en qualifications en Styrie, pour diverses raisons et nous savons quelles sont ces raisons. Si nous devions nous qualifier sur le mouillé demain avec les connaissances que nous avons acquises samedi, ce serait une autre histoire. »

Racing Point F1 - Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less