Sauber prépare un programme complet pour Pourchaire en F1

Pilote de réserve en 2023, il fera des essais et peut-être des courses

Recherche

Par Franck Drui

12 novembre 2022 - 14:34
Sauber prépare un programme complet (...)

Théo Pourchaire semble être en pole position pour un bel avenir chez Sauber, l’équipe devant être contrôlée majoritairement par Audi d’ici 2026.

Le patron de l’équipe, Frédéric Vasseur, a déclaré récemment qu’il était trop tôt pour discuter de qui sera le premier pilote signé par Audi.

"Bien sûr, nous avons Valtteri Bottas, nous avons Guanyu Zhou à bord, nous avons Théo dans les tuyaux. Mais nous aurons le temps d’en discuter."

En effet rien ne garantit qu’Audi ne voudra pas imposer ses propres choix car 2026 est encore loin. Et il est même fort possible que Frédéric Vasseur soit prié de laisser sa place à un moment ou à un autre.

En attendant, Pourchaire, âgé de 19 ans, avait l’intention de quitter la Formule 2 après la campagne de cette année, au cours de laquelle il a terminé deuxième au classement général.

"C’est ma dernière saison en F2, c’est sûr. Financièrement, ce ne sera pas possible d’en faire une autre. Ce n’est pas une bonne solution. Deux saisons dans un championnat, c’est assez pour un pilote," disait-il il y a quelques semaines.

Sauber a l’intention de faire de Pourchaire son pilote de réserve à plein temps en 2023.

"Le rôle du pilote de réserve est multiforme," confie aujourd’hui Vasseur. "Beaucoup de pilotes qui brillent aujourd’hui en F1 n’ont pas fait mieux que lui en Formule 2."

"Il est aussi vraiment très jeune. La conclusion que nous en avons tirée était qu’il fallait le structurer un peu plus, lui donner plus d’expérience, plus de travail technique - surtout en dehors de la voiture."

Un programme complet est tracé pour Pourchaire l’année prochaine, Vasseur révélant qu’il fera "deux Libres 1, des tests pendant la saison et des tests après la saison".

"Après il sera en charge du développement dans le simulateur et aussi pendant les week-ends de course. C’est un vrai programme structurant pour lui car il y a des briefings avant, des briefings après, être avec ses ingénieurs, ses mécanos, lui-même dans sa préparation. Toute la façon d’aborder la course."

"Quand on a 18 ou 19 ans, ce n’est pas toujours facile de se positionner par rapport aux gens de l’âge de son père qui sont des professionnels. Mais je ne m’inquiète pas pour lui. Je pense qu’il faut juste la situation et l’opportunité de le faire."

Une partie du plan de Vasseur est que Pourchaire continue de courir l’année prochaine.

"Nous pensons lui faire faire un programme de courses parallèles pour lui permettre de rester compétitif. Il y a le Japon (Super Formula) qui est une option. La F2 est une option évidente, car cela signifie qu’il reste avec nous, dans notre monde, en contact avec nous."

Pourchaire admet qu’il pourrait revenir sur sa décision de quitter la F2.

"S’il y a un bon contrat et une bonne option, pourquoi ne pas refaire la F2 ? J’ai 19 ans, je serai encore l’un des plus jeunes pilotes l’année prochaine. Chaque année, je reste le plus jeune," s’amuse Pourchaire.

"Peut-être que je ne ferai rien avec ce rôle de pilote de réserve qui s’annonce très rempli. Après le stress, la course, la vie est encore belle. Le simulateur est bien mais ce n’est pas la réalité."

"Mon rôle principal sera d’être pilote de réserve pour aider l’équipe. Le reste sera du bonus. Je me prépare pour 2024. Mon rêve est d’être en F1, d’être champion du monde."

L’objectif du Français ? Rouler sous le nom de Sauber en 2024-2025 avant l’arrivée d’Audi et convaincre le constructeur allemand de le garder avec deux bonnes saisons. Mais, pour cela, Vasseur devrait se passer de Bottas ou de Zhou...

Alfa Romeo F1 Team - Sauber

Info Formule 1

Photos

Vidéos