Formule 1

Sainz marque de gros points, Norris sauve la 9e place après la pénalité de Ricciardo

10 points d’un coup pour McLaren

Recherche

Par A. Combralier

23 juin 2019 - 19:53
Sainz marque de gros points, Norris (...)

Les McLaren partaient en troisième ligne ce dimanche au Paul Ricard. Le dimanche a confirmé les promesses de la veille, même si la fin d’épreuve de Lando Norris fut entachée d’une coûteuse sortie de piste et d’un problème hydraulique.

De son côté, Carlos Sainz (6e) a vécu une course sans encombre et s’est montré efficace et constant. L’Espagnol a réussi à terminer « meilleur des autres », après avoir doublé son coéquipier à l’extinction des feux.

« Je suis très heureux après cette course solide et bien exécutée. J’ai pris un autre bon départ et une fois 6e, j’ai contrôlé la course, le rythme, et j’ai piloté dans les chronos ciblés par l’équipe, afin de gérer les pneus. C’était une course simple de ce point de vue, l’un de ces jours où tout se met ensemble, et qui produit le meilleur résultat possible. Donc bien joué à tout le monde. »

« Nous étions vraiment la 4e équipe la plus rapide ce week-end, en qualifications comme en course, donc j’en suis heureux. Félicitations à l’équipe pour le dur labeur de ce week-end, et pour une autre double arrivée dans les points. Il nous faut juste pousser dur pour nous améliorer à chaque course. »

Lando Norris tenait la 7e place, quand un problème hydraulique s’est manifesté sur sa McLaren. Le rookie a dû lever le pied, et s’est fait déborder par Daniel Ricciardo dans les derniers tours. Il a dû couper la trajectoire, un peu poussé par la Renault, et a affolé les voitures derrière lui. Il a ainsi franchi l’arrivée en 10e place.

Comme Kimi Räikkönen et Daniel Ricciardo, Lando Norris a été convoqué par les commissaires après la course, pour s’expliquer sur cette fin d’épreuve tendue. C’est finalement le pilote Renault qui a été pénalisé de deux fois cinq secondes ; par conséquent, Lando Norris passe de la 10e à la 9e place et marque ainsi deux points.

« J’ai pris un bon départ, le même que les gars devant moi » réagissait celui qui partait 5e du Grand Prix. « J’étais à l’intérieur, j’ai été un peu coincé et Carlos a réussi à me dépasser par l’extérieur, ce que je n’aurais pu faire de ma position de départ. Le reste de la course fut bon, j’avais un bon rythme et je gérais juste l’écart avec Carlos pour protéger mes pneus pour la fin de la course. »

« A 20 tours de la fin, un problème hydraulique m’a coûté beaucoup de temps et a rendu la voiture très difficile à conduire. Le volant devenait vraiment très lourd et j’ai perdu la direction assistée. C’était vraiment rude, j’ai fait de mon mieux pour ne pas perdre des places, mais c’était un problème trop lourd à gérer et j’ai perdu beaucoup de rythme. »

« J’ai cependant marqué un point [deux après la pénalité], et tout compte fait, c’est un bon résultat, cela aurait pu être bien pire. L’équipe a réalisé un travail formidable tout au long de ce week-end, sur la piste et à l’usine, pour nous donner une voiture aussi rapide. »

Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1, a adressé ses « félicitations » à toute l’équipe de Woking après cette double arrivée dans les points.

« Ce fut notre meilleur week-end de l’année et il était encourageant de voir notre voiture performer des EL1 à la fin de la course. Cela nous donne un bon élan pour continuer à pousser à fond, alors que les niveaux de performance font le yoyo entre les équipes, de circuit en circuit. »

« Carlos et Lando ont fait, tous les deux, un travail formidable pour gérer les pneus sur la distance. Hélas, Lando a perdu des places dans le dernier tour, mais lui et les ingénieurs ont fait du très bon boulot pour batailler en deuxième moitié de course, après la survenue d’un problème hydraulique qui a affecté le changement de rapports, les freins et la direction. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less