Formule 1

Sainz et Norris pensent que des équipiers peuvent être amis

Button et Rosberg sont mitigés à ce sujet

Recherche

Par Emmanuel Touzot

20 juillet 2019 - 08:47
Sainz et Norris pensent que des (...)

Carlos Sainz et Lando Norris sont équipiers chez McLaren pour la première fois cette saison, et les deux pilotes semblent très bien s’entendre. Le Britannique confirme cette entente, et ne trouve pas ça surprenant.

"Je pense que l’on voit beaucoup de choses à la télé, avec des équipiers qui s’amusent entre eux, mais dès qu’on est derrière des portes closes, on se déteste" plaisante Norris.

"C’est tout faux, mais je pense que nous sommes amis. Nous nous entendons, nous nous amusons. Je ne sais pas si c’est quelque chose qu’on a toujours eu, mais c’est quelque chose que j’ai eu avec 99% de mes équipiers."

Pour Nico Rosberg, qui a vu son amitié avec Lewis Hamilton voler en éclats durant leur lutte en 2014, 2015 et 2016, il est impossible d’être amis et équipiers lorsque l’on court dans une équipe de pointe.

"Ils courent pour la dixième place. S’ils couraient pour un championnat du monde, ça changerait rapidement, croyez-moi. Vous ne pouvez pas être amis. Vous pouvez être amis uniquement s’il y a un numéro un et un numéro deux. Si vous avez deux gars qui essaient de se battre mutuellement, il est impossible d’être amis."

"On est dirigés par notre ego et dans une équipe, la politique est énorme. On se bat pour un championnat du monde et il y a énormément en jeu malheureusement, ça devient plus important que l’amitié."

Sainz rappelle toutefois qu’ils sont des compétiteurs, mais que la position actuelle de McLaren ne laisse aucune place à mettre le pilote en avant, et que les deux hommes doivent plutôt travailler ensemble.

"En dehors de la piste, il n’y a aucun intérêt à être égoïste, à être ce genre d’équipier. Actuellement, McLaren vit une période dans laquelle ça ne va pas aider si l’on est égoïste. L’ambiance que nous vivons actuellement, la positivité, cette dynamique, la motivation..."

"Je pense que Lando et moi avons réalisé que c’est dans notre intérêt de continuer ainsi pour remonter au sommet du classement. Et ensuite, on verra."

Jenson Button est resté ami avec Rubens Barrichello, son équipier chez Honda puis Brawn GP, mais avoue que c’était un peu plus tendu durant l’année de son titre mondial, alors que Brawn GP était l’équipe dominante en début de saison.

"Mon équipier le plus proche était Rubens. Cela a évolué durant la saison 2009 mais nous étions assez proches tout le temps. Je le considère comme un bon ami, ça arrive. Ce n’est pas souvent et je pense que les pilotes vivent tant de pression pour y arriver qu’ils ont du mal à être amis avec leur rival principal, qui est leur équipier."

"Si Lando commence à étriller Carlos, ils ne seront pas amis. Ça change définitivement quand un des deux commence à prendre la main."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less