Russell voit Mercedes F1 à 2 dixièmes des meilleurs au GP de France

Si l’équipe fait "tout parfaitement" au Castellet

Recherche

Par Emmanuel Touzot

21 juillet 2022 - 16:58
Russell voit Mercedes F1 à 2 dixièmes

George Russell s’attend à ce que Mercedes F1 continue à faire des progrès ce week-end en France, mais le Britannique doute que son équipe puisse gagner. Ce n’est toutefois pas exclu, mais il prédit encore un léger déficit pour son équipe face à Red Bull et Ferrari.

"Pourquoi pas ? Nous viserons cela, il y a beaucoup d’attentes autour de Mercedes ce week-end" a déclaré Russell. "Je ne sais pas d’où ça vient, mais la voiture progresse, on réduit l’écart, et on apporte de petites améliorations à la voiture ce week-end."

"Il va faire chaud, ce qui nous avantagera aussi, et on visera cela. Mais de manière réaliste, si on fait tout parfaitement, on sera à un dixième et demi ou deux dixièmes au tour de Ferrari et Red Bull, si on fait tout bien."

Russell salue toutefois les progrès de son équipe, qui commence désormais à pouvoir développer la performance de sa W13 : "C’est la première fois de la saison que nous avons l’impression de vraiment comprendre la voiture."

"Nous comprenons ce qui doit changer pour que la voiture aille plus vite. Nous avons passé beaucoup de temps à chercher d’où venaient les problèmes, comment les résoudre, et pas seulement à faire aller vite la voiture."

"Nous savions après les premiers tests que le début de saison serait difficile, mais l’équipe se sent maintenant dans une bonne position, on sent que l’on peut se développer sur cette base pour faire de meilleures courses."

Les limites de piste seront-elles un problème ?

Les limites de piste pourraient poser problème en France, où les dégagements sont tous constitués d’asphalte. Mais Russell espère un dialogue constructif entre les pilotes et la direction de course.

"Ce n’est jamais simple, ce rôle, il y a un livre de règles qui doit être respecté. Mais dans le même temps, le livre des règles doit évoluer à mesure que la vie avance, que les règles évoluent, et on doit avoir une conversation ouverte et honnête."

"Tant que nous sommes sur la même longueur d’ondes, il n’y a pas de problèmes. Et en tant que collectif, nous essayons d’avancer sur cette même longueur d’ondes. Nous aurons davantage de conversations ce week-end."

"Mais pour les limites de piste, il faut voir la cause première, et c’est le circuit. Si vous donnez à des pilotes la chance d’aller au-delà des limites, nous irons au-delà des limites."

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos