Russell et Norris préviennent : Les F1 2022 offrent beaucoup moins d’aspiration

Mauvaise nouvelle en vue pour les nouveaux règlements ?

Recherche

Par Paul Gombeaud

25 février 2022 - 17:06
Russell et Norris préviennent : Les (...)

A l’issue de la deuxième journée d’essais hivernaux de Barcelone, certains pilotes effectuaient des retours positifs quant au fait qu’il était désormais plus facile de suivre un concurrent à bord des nouvelles F1. L’objectif prioritaire des règlements 2022 est d’offrir davantage de lutte en piste entre les pilotes.

Mais à l’issue de la matinée de la troisième et dernière journée, George Russell et Lando Norris ont donné un avis beaucoup moins optimiste. Selon eux, s’il est en effet plus facile de suivre un concurrent, l’aérodynamisme des nouvelles monoplaces aurait en revanche des conséquences sur le phénomène d’aspiration, ce qui pourrait être une mauvaise nouvelle pour les dépassements.

En effet, grâce à leur aérodynamique étudiée pour les règles 2022, les F1 permettent à l’air de se replaquer plus vite vers le sol derrière elles, ce qui accroit l’appui de la voiture qui suit... mais réduit du coup l’aspiration.

"Je pense qu’il est plus facile de suivre, mais l’effet d’aspiration a lui été fortement réduit, donc je ne sais pas trop," a déclaré Russell, le pilote Mercedes.

"Vous avez besoin de l’aspiration en ligne droite pour dépasser, car réaliser une manœuvre ne peut être fait qu’en bout de ligne droite ou dans un virage."

"Nous pouvons suivre de plus près mais d’après ce que nous avons constaté, l’aspiration est beaucoup moins efficace. Attendons de voir si cela se confirme."

"Je me suis retrouvé juste derrière Lando, avec un écart équivalent à une ou deux voitures, et je ne le rattrapais pas en ligne droite, ce qui est quelque peu inquiétant."

Et Norris de confirmer les dires de son homologue.

"George et moi avons parfaitement illustré le problème."

"Je ne voulais pas qu’il me dépasse alors qu’il était dans un tour rapide, je l’ai donc gêné et quelque peu retenu. Ca se fait durant les essais."

"George l’a bien expliqué. Suivre dans les virages est désormais plus facile."

"Il est difficile de dire à quel point car nous avons tous des charges de carburant et des pneus différents, et peut-être que ça aurait été différent s’il y avait eu quatre, cinq ou six voitures devant."

"Mais il y a bien sûr le déficit de l’aspiration et il faudra voir les conséquences que ça a."

"Nous pouvons nous suivre plus facilement mais l’aspiration est pire, il y a donc du positif mais aussi du négatif. Nous ne savons pas encore ce qui aura le plus gros impact à l’heure actuelle, alors nos devons attendre la première course pour en savoir plus."

De quoi se féliciter déjà que la Formule 1 ait décidé de maintenir le DRS ?

McLaren

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos