Formule 1

Renault peut être plus forte sans qu’avec McLaren pour Abiteboul

Une ‘opportunité perdue’, une autre de retrouvée ?

Recherche

Par A. Combralier

5 octobre 2019 - 09:29
Renault peut être plus forte sans (...)

Dans l’optique de la nouvelle réglementation, Cyril Abiteboul avait proposé à McLaren, son client moteur actuel, un partenariat bien plus étroit, en activant de nombreuses synergies entre Enstone et Woking. Mais McLaren a opposé une fin de non-recevoir à cette demande, pour plutôt signer avec Mercedes.

Cette décision pourrait apparaître comme un camouflet pour Renault ; toutefois Cyril Abiteboul estime, finalement, que l’équipe française peut bien figurer sans l’apport de ces synergies.

« Nous aurions été plus forts ensemble, sur les bases de ce partenariat. Donc bien sûr, sans cette approche, nous sommes plus faibles… et c’est une opportunité de perdue. »

« Mais ce n’est pas comme si cette décision nous mettait dans une situation extrêmement différente de celle qui est la nôtre aujourd’hui. »

« Pour le moment, rien de similaire au partenariat qui avait été envisagé n’arrive entre McLaren et nous. Donc il n’y a pas de changement, pas de progrès, pas de régression non plus. Nous devons juste agir ensemble, continuer à travailler comme nous en avons l’habitude. Mais ce que nous avions proposé à McLaren était un peu inhabituel, un peu plus ouvert d’esprit par rapport à la manière avec laquelle les équipes peuvent aujourd’hui coopérer. »

« Nous avons ce modèle fantastique entre Haas et Ferrari, et ils ont réussi apparemment à le faire fonctionner de nouveau cette année. Entre McLaren et Renault, le projet envisagé était juste un différent modèle de collaboration entre deux équipes. Donc c’est une opportunité perdue. »

« Mais nous savons aussi ce que nous avons à faire, et nous sommes tout à fait en mesure de pouvoir fonctionner comme une équipe autonome, indépendante, à tous les égards. »

La désunion ferait-elle la force ? Selon Cyril Abiteboul, Renault peut même plus forte en étant toute seule…

« Dans notre position actuelle de motoriste fournissant une autre équipe, il y a des points positifs et négatifs. Nous voulons toujours écouter tout le monde. Mais en faisant cela, nous diluons en quelque sorte l’attention que nous portons à l’équipe d’usine. Et nous le faisons car nous avons toujours fait cela. Honnêtement, j’ai eu bien des disputes avec mes équipes d’ingénieurs, au sujet du traitement qu’ils voulaient réserver aux équipes clientes. »

« Donc ne pas avoir d’accord avec une équipe cliente simplifie beaucoup de choses, parce que vous pouvez juste vous concentrer sur vous-même. Et c’est tout. »

« Et il faut aussi penser à l’exclusivité de la propriété intellectuelle. Si nous étions restés avec McLaren, j’aurais dû leur révéler l’enveloppe externe de notre unité de puissance pour 2021 dans les semaines à venir. Franchement, je ne veux pas y être conduit si je n’ai aucune raison de le faire. »

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less