Formule 1

Pourquoi Haas F1 a-t-elle fini plus proche du peloton sans aucune évolution ?

Schumacher et Resta livrent deux explications

Recherche

Par Alexandre C.

27 décembre 2021 - 13:34
Pourquoi Haas F1 a-t-elle fini plus (...)

Face au choc du coronavirus qui a failli condamner l’équipe, Haas avait pris deux grandes décisions il y a presque deux ans.

D’une part, abandonner le développement de la voiture 2021 pour se concentrer sur le nouveau règlement aérodynamique de 2022.

D’autre part, renforcer les liens de manière considérable avec Ferrari. Simone Resta, ponte de Maranello, est arrivé comme directeur technique. Il officie toujours à Maranello, dans un bâtiment accueillant des ingénieurs Haas et construit tout près du siège de la Scuderia !

Malgré ce manque de développement, Haas a étonnement été plus proche du milieu de grille en toute fin d’année, notamment à Losail ou en Arabie saoudite. Le déficit en performance de Haas sur le poleman était de 3 % en moyenne toute l’année, contre 2 % à Djeddah.

Selon Mick Schumacher, c’est la preuve que malgré ce manque de performance intégral, l’équipe n’a jamais rien lâché… Mais c’est aussi le résultat des progrès faits par le rookie pour mettre au point sa voiture.

« L’équipe et moi, on a appris à mieux travailler ensemble, pour voir quels commentaires je dois faire pour obtenir la bonne réponse de la voiture et les bons changements en termes de réglages. »

« Cela nous aidera à bien des égards pour l’année prochaine. Peut-être aurions-nous pu commencer plus fort et être encore plus près du milieu de grille toute la première partie de la saison. »

Resta livre son analyse aussi

La solution ne tient cependant pas qu’aux capacités de Mick Schumacher à mettre au point sa voiture. Le directeur technique, Simone Resta, a livré une autre partie de l’énigme...

« Le Qatar a été l’une de nos meilleures courses de l’année. Dans ces conditions, sur un circuit limité par l’avant, la voiture a probablement été la moins mauvaise. »

« De même, dans des conditions où la performance du train arrière est davantage le facteur limitant, notre voiture a montré ses faiblesses. Et elle a été exposée davantage sur des pistes demandant beaucoup d’appui aérodynamique. »

« Donc quand il s’agit de rouler à un niveau modéré d’appui aérodynamique avec une limitation sur le train avant, nous n’étions pas trop mal. »

A quoi a donc bien pu servir tout de même cette année si loin des points ? A prendre de l’expérience, notamment pour les deux rookies Mick Schumacher et Nikita Mazepin.

Resta retient en particulier le Grand Prix au Hungaroring, dans lequel Mick Schumacher était dans les points pendant plus d’un tiers de l’épreuve. Mais l’Italien souligne aussi des points d’apprentissage plus techniques.

« Nous avons fait quelques expérimentations pour être en meilleure forme l’année prochaine. Nous avons donc testé de nouveaux capteurs, de nouvelles technologies et des choses comme ça. »

« Nous l’avons utilisée, cette saison, autant que possible comme une plate-forme pour aller de l’avant pour l’année prochaine. Malheureusement, les règlements sont si différents que le travail a été limité, mais nous avons néanmoins fait de notre mieux pour apprendre. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less