Formule 1

Pour Russell, la F1 a évité le ’chaos’ en piste hier à Spa

Il se dit très fier de son premier podium avec Williams

Recherche

Par Alexandre C.

30 août 2021 - 09:40
Pour Russell, la F1 a évité le ’chaos’ en

Le premier podium de George Russell en carrière aura été des plus étranges après ce Grand Prix du Belgique tronqué, hier. Mais c’est un podium tout de même et il permet dans le même temps au pilote de marquer 9 points au championnat du monde, pour repasser devant son coéquipier Nicholas Latifi (qui en a lui marqué 1 de plus).

Avec le recul, George Russell comprend la décision de la direction de course de n’avoir pas tenté de brandir le drapeau vert. Et tout en se sentant désolé pour les fans, il est aussi ravi pour son équipe après un dur labeur de trois ans récompensé par une 2e place…

« Ce n’est évidemment pas de la manière dont j’aurais aimé monter sur mon premier podium. C’est un peu étrange de le réaliser de cette façon, mais à la fin, nous avons été récompensés pour un travail fantastique en qualifications. Et c’était dommage pour tous ceux qui regardent à la maison et tous les fans sur place. Même moi, en deuxième position derrière Max, à plus de 200 km/h, je ne pouvais rien voir. C’est comme si je fermais les yeux sur la ligne droite et que je devais lever le pied de l’accélérateur. Donc, ce n’était pas du tout sûr et sécuritaire de courir. Je pense que la FIA a pris la bonne décision. »

« La situation a probablement empiré en fait. Quand il commence à faire nuit et que la pluie augmente légèrement, le circuit n’était jamais vraiment dans un état praticable pour une course. Donc, oui, ça a été une très longue journée, c’est sûr - mais pour toute l’équipe, c’est un résultat énorme. »

« Pour nous, être sur ce podium, peu importe comment nous l’avons obtenu... être sur ce podium, c’est un résultat énorme... je me souviens que nous avons fini dernier du Championnat des Constructeurs trois années de suite et nous voilà ce week-end, qualifiés en première ligne et sur le podium. Je suis vraiment fier d’avoir réalisé cela avec l’équipe. »

George Russell décrit des conditions dantesques même derrière la voiture de sécurité... pour le pilote Williams le chaos aurait suivi toute tentative de lancer la course.

« En sortant du premier virage, tout au long de l’Eau Rouge et dans le cinquième virage, dès que nous étions à plus de 200km/h, les jets d’eau étaient trop drastiques et je n’avais absolument aucune idée où était Max. C’était probablement plus inquiétant pour les pilotes derrière moi parce qu’ils ne pouvaient pas me voir aussi bien et ouais, je ne pense pas que j’ai rarement été à fond dans les lignes droites et vous perdiez la température des pneus aussi. Les tours derrière la voiture de sécurité et tout le reste, l’un après l’autre, rendaient les choses impossibles là-bas, alors oui, nous aurions aussi bien pu conduire sur la ligne droite les yeux fermés à certains moments. Parce que c’est comme ça que la course aurait commencé - et ça aurait été le chaos. »

« Donc nous avons pris la bonne décision de ne pas courir à partir de 15 heures. Qui sait si nous aurions pu avancer la course en anticipant cette météo ? »

Il a fallu aussi s’occuper pendant la longue attente ! Comment George Russell s’y est-il pris ?

« En parlant aux gens. J’ai eu très faim. Je voulais grignoter quelque chose - mais comme nous ne savions pas quand ce redémarrage allait avoir lieu, nous avons vraiment traîné, traîné, et quand il a été annoncé à six heures, ou n’importe quand, j’étais affamé. J’ai joué un peu avec des balles de tennis et c’est tout. J’ai attendu sous la pluie et je me suis mouillé. »

Avec 10 nouveaux points inscrits, Williams a désormais quasiment plié le match face à Alfa Romeo et Haas au classement des constructeurs. Une délivrance méritée pour George Russell sans aucun doute.

« Je crois que les points que nous avons marqués en Hongrie étaient probablement suffisants pour assurer la huitième place dans le classement des constructeurs, mais ça enlève encore plus de pression maintenant, pour vraiment tout tenter, peut-être essayer des choses plus extrêmes, voir si nous pouvons apprendre quelque chose de plus - parce qu’il n’y a aucune raison pour laquelle nous ne pouvons pas marquer plus de points. »

« Et j’ai déjà hâte d’être au week-end prochain et à Zandvoort. Un circuit incroyable. Il sera probablement difficile, mais je pense que l’ambiance là-bas sera géniale. »

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less