Pas de crash, beaucoup de progrès : petit à petit, Zhou fait son nid

Lui et son ingénieur Pujolar évoquent cette progression

Recherche

Par Alexandre C.

30 juin 2022 - 16:24
Pas de crash, beaucoup de progrès : (...)

Guanyu Zhou est entré deux fois dans les points en F1 pour le moment : lors de son premier Grand Prix à Bahreïn et lors de son dernier, récemment, au Canada, avec une 8e place méritée.

Ces 4 unités sont venues mettre fin à une lente et en partie injustifiée traversée du désert pour le pilote Alfa Romeo, pendant que son coéquipier Valtteri Bottas accumulait les points.

Guère épargné par la fiabilité (trois abandons en quatre courses avant Montréal), Guanyu Zhou semblait progresser de course en course ; et cela, sans commettre les coûteuses erreurs dont se rendent coupables ceux qui ne sont plus d’ailleurs des rookies, comme Nicholas Latifi ou Mick Schumacher.

Guanyu Zhou obtient ce qu’il mérite : c’est ce sentiment qui prédomine aussi chez lui, comme il l’a confirmé à The Race.

« Les résultats ont rarement été à la hauteur de mes performances jusqu’à présent cette saison. »

« J’étais heureux pour mes débuts de terminer dans les points. J’avais déjà prouvé à moi-même et aux autres que j’avais un bon potentiel. Depuis, j’ai pu garder cette mentalité, rester concentré parce qu’il y a des courses qui étaient très bonnes, les deux premières, et puis vous avez des points bas. »

« J’ai l’impression d’avoir déjà montré ma vitesse potentielle et aussi mon potentiel pour être ici en tant que pilote de Formule 1 et un pilote rapide, donc je suis content de ça et il y a beaucoup plus à venir cette saison. »

Pour progresser, Guanyu Zhou sait aussi pouvoir compter sur un expert des écuries de pointe, Valtteri Bottas, qui a réussi à tenir la dragée haute à Lewis Hamilton plusieurs fois notamment en qualifications.

« J’ai un coéquipier très expérimenté et très fort. C’est très bien pour moi, je peux apprendre beaucoup de choses de lui, mais cela me donne une pression supplémentaire. Certaines personnes pourraient me voir au même niveau que lui, mais ce n’est pas le cas. Tout ce que je peux faire, c’est combler l’écart. »

« J’ai été capable de le faire de manière très mature. Rien ne m’affecte vraiment de l’extérieur, je peux me concentrer sur mon travail et cela semble très bien fonctionner. »

« Nous avons un retour d’information très similaire sur la voiture et un style de conduite similaire. Lorsque vous avez le même retour d’information, c’est très bon pour la direction de l’équipe. »

« Il sait où sont les limites du pneu et de la voiture dans un tour et peut les atteindre au maximum, alors que pour moi, c’est probablement autour de 98% que je peux donner. Ces 2-3% supplémentaires représentent probablement deux ou trois dixièmes. »

Ne faisons cependant pas dire à Guanyu Zhou qu’il ne commet aucune erreur : avec de l’auto-critique, le pilote Alfa Romeo reconnaît quelques torts bien compréhensibles pour un rookie.

« Je dois dire que je suis très heureux et fier de cette approche. Fondamentalement, zéro erreur de ma part en termes d’erreurs de débutant en crashant la voiture. »

« Évidemment, j’ai commis des erreurs de débutant, comme le fait de ne pas avoir compris l’anti-calage au départ, [comme à Bahreïn et en Arabie saoudite] ou avec mon approche en qualifications, mais ces choses sont normales. »

Pujolar ravi des progrès et de la méthode Zhou

L’ingénieur de piste en chef chez Alfa Romeo, Xevi Pujolar, confirme que si Guanyu Zhou progresse, c’est avant tout en privilégiant la patience et les petits gains - peut-être l’inverse de l’approche de Yuki Tsunoda l’an dernier à pareille époque ?

« Il construit les week-ends d’une manière très progressive. Même en course, il absorbe toutes les informations que nous lui donnons et il les utilise pour performer et pour savoir ce qu’il doit faire avec les pneus. Mais ce n’est pas seulement en course, en qualifications aussi. »

« De plus, il adopte ce genre d’approche, sans faire d’erreurs, car si vous pouvez éviter les incidents, cela aide beaucoup à construire la confiance course par course et cela a été une force aussi. Donc s’il peut continuer comme ça, il a un grand avenir en F1. »

Alfa Romeo F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos