Ocon craint pour la sécurité avec la fin des couvertures chauffantes en 2024

Mais il garde confiance en Pirelli et la FIA

Recherche

Par Paul Gombeaud

13 décembre 2022 - 17:39
Ocon craint pour la sécurité avec la (...)

Esteban Ocon dit s’inquiéter du problème de sécurité qui sera posé par la fin des couvertures chauffantes des pneumatiques à partir de la saison 2024.

Désireuse de réduire sa consommation d’énergie et de devenir neutre en émissions de carbone d’ici 2030, la Formule 1 veut réduire l’impact de ces couvertures chauffantes dès l’année prochaine avant de la faire disparaitre la saison suivante.

Au Grand Prix des Etats-Unis, les équipes de F1 testaient ainsi les gommes 2023 de Pirelli avec une température réduite des couvertures, mais certains pilotes évoquaient le risque potentiel que pourrait entrainer le fait de rouler avec des pneus froids en sortie des stands en 2024.

Et c’est désormais au pilote Alpine F1 de faire part de ses inquiétudes.

"Nous avons procédé à un test à Austin durant un weekend où il faisait chaud," a déclaré Ocon.

"C’est une piste énergivore et nous nous améliorions à chaque tour, mais nous étions très loin du rythme durant le tour de sortie des stands. C’était comme piloter sur de la glace durant les premiers virages."

"Disons que ça ne correspond pas à la philosophie de la Formule 1. Vous pouvez oublier les undercut et toute décision stratégique car il nous faudra trois à quatre tours pour mettre les pneus en température, c’est donc assez ennuyeux."

"Et notamment pour la sécurité. Imaginez un weekend à Spa où il peut faire entre 10 et 12 degrés, ce ne sera tout simplement pas prudent de démarrer avec les pneus froids."

Le pilote français fait tout de même confiance au manufacturier de pneus italien et à la FIA pour trouver une solution adaptée si un problème de sécurité est constaté.

"Je suis sûr que Pirelli trouvera un moyen de faire fonctionner les choses si nous maintenons la décision d’enlever les couvertures chauffantes, mais jusqu’ici, ce que nous avons testé n’a pas marché."

"Et si jamais les prochains tests continuent de montrer que nous n’avons aucune adhérence en début de tour, je suis sûr que la FIA décidera de revenir à la configuration précédente."

Alpine F1 Team - Renault

Info Formule 1

Photos

Vidéos