Formule 1

Mercedes F1 a été ’agressive’ et innovante pour trouver encore plus de gains aéro

La concurrence peut avoir peur

Recherche

Par A. Combralier

24 février 2020 - 08:02
Mercedes F1 a été ’agressive’ et (...)

Une fois n’est pas coutume, Mercedes tient un discours résolument optimiste sur les performances de sa future monoplace. Dans une vidéo postée après les essais de Barcelone – où Mercedes a impressionné, et pas seulement en raison du fameux « DAS » – James Allison, le directeur technique, a ainsi assuré que la W11 représentait un « pas en avant » pour ce qui est de l’appui généré.

Allison annonce la couleur : la W11 comporte de nombreuses innovations, des « centaines » selon lui, au point que le DAS ne soit que la partie émergée de l’iceberg.

« La tentation pour nous était de continuer à affiner notre concept : après tout il a terminé la saison très fort et il s’est développé très rapidement tout au long de l’année, donc il y avait encore beaucoup d’opportunités pour le faire plus rapidement. »

« Cette approche conservatrice était très, très tentante. Mais finalement, nous avons décidé que ce ne serait pas suffisant. Nous sentions le souffle de nos adversaires sur nous. Nous connaissons leur faim de victoire et nous savons que si nous ne faisons pas quelque chose d’impressionnant avec cette voiture, ils nous mangeront et nous laisseront derrière eux. »

« Nous avons donc décidé de faire une voiture agressive. Malgré le fait qu’il n’y ait pas de changement dans les règlements, nous avons décidé que nous prendrions chaque partie de la voiture et verrions si nous pouvons nous mettre au défi de la rendre meilleure. »

« Nous avons ici une voiture dont la courbe de développement est plus raide que celle que nous avons terminée l’année dernière - dans cette très, très bonne voiture de 2019. Et nous avons ici une voiture qui, nous l’espérons, sera une base de travail productive et prometteuse pour que nous la développions fortement tout au long de la saison 2020. »

« A l’avant, nous avons beaucoup modifié la structure des parties situées dans les angles à l’avant-gauche et à l’avant-droit » a ensuite détaillé James Allison au sujet de sa nouvelle création.

« Nous avons rendu la structure beaucoup plus dure pour nous structurellement – plus résistante pour qu’elle puisse supporter les pressions ; mais nous avons réarrangé les détails au niveau des roues et la manière avec laquelle la suspension s’insère dans ces roues, et ce, afin d’avoir plus d’opportunités aérodynamiques à l’avant. C’est un projet difficile, mais qui nous a permis de réaliser de bons gains aérodynamiques. »

Mercedes a travaillé de manière très précise sur les suspensions, avec une tentative qualifiée « d’extrêmement aventureuse » par Allison en personne.

« Nous avons mis à l’arrière, plus précisément sur le triangle arrière inférieur, une nouvelle géométrie, qui nous donne plus d’opportunités aérodynamiques, et nous permet d’avoir plus d’appui sur la voiture. »

Les pontons de la W11 ont été aussi revus, cette fois-ci non en innovant, mais en s’inspirant de la concurrence…

« Nous avons déplacé la structure de l’impact latéral de sa position supérieure, que nous avions depuis trois saisons, pour la ramener à une position inférieure. Nous avons décidé de faire l’investissement structurel nécessaire pour intégrer cette nouveauté sur notre voiture et de profiter du gain aérodynamique qui en découle. »

Enfin – et même si ce n’est pas son domaine de spécialité - James Allison a également précisé que l’unité de puissance Mercedes permettrait d’activer des gains aérodynamiques. L’unité de puissance sera plus compacte, et le packaging affiné, ce qui permettra de renforcer les gains aérodynamiques généraux…

« Nous n’aurons pas seulement plus de chevaux. Mercedes a beaucoup travaillé pour que ce groupe motopropulseur puisse fonctionner à des températures plus élevées que l’année précédente. »

« Pouvoir fonctionner à des températures plus élevées signifie que, pour le reste, nous pouvons fabriquer des radiateurs plus petits dans la voiture et la garder plus facilement au frais, ce qui est l’une des raisons pour lesquelles cette voiture est encore plus mince que celles que nous avons vues les saisons précédentes. Le châssis de l’année dernière aurait pu se détacher de cette carrosserie, mais celui de cette année, plus étroit encore, est le résultat des investissements que HPP [le département moteur de Mercedes] a réalisés pour notre compte dans leur groupe motopropulseur. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less