Formule 1

McLaren sauve six points et ne pouvait pas faire mieux en Turquie

La lutte face à Ferrari continue à s’intensifier

Recherche

Par Emmanuel Touzot

10 octobre 2021 - 18:22
McLaren sauve six points et ne (...)

McLaren n’a pas connu un week-end très positif en Turquie, après de bonnes courses depuis la pause estivale. Septième au départ, Lando Norris a terminé la course à la même place, inscrivant les six points de l’équipe, qui en perd 10 face à Ferrari et n’en compte plus que 7,5 d’avance.

"Une course très longue et difficile aujourd’hui, principalement à cause des conditions. Il était très difficile de garder les intermédiaires dans une bonne fenêtre pendant la course, mais je pense que nous avons fait tout ce que nous pouvions" a déclaré Norris. "Au bout du compte, je dois être satisfait de la septième place."

"Il fallait limiter les dégâts pour nous sur cette piste, mais nous avons obtenu le meilleur résultat possible. Donc, je suis content de ça et nous avons juste besoin d’apporter plus d’améliorations pour le prochain Grand Prix. Il est important de se relancer et de continuer à tout donner la prochaine fois !"

Daniel Ricciardo avait raté sa qualification et s’est élancé dernier après une pénalité. Coincé en début de course derrière George Russell, il est remonté vers les points à la faveur des arrêts au stand mais a finalement concédé des positions et termine 13e.

"Je pense que nous avons eu peut-être quatre tours dans la course où nous avions un bon rythme, mais le reste était difficile" regrette l’Australien. "Au début, nous avons eu beaucoup de mal avec l’adhérence à l’avant, donc c’était vraiment difficile de rester proche des autres."

"Ensuite nous avons fait un ravitaillement pour mettre des pneus neufs. Après ça, je n’avais pas une bonne adhérence sur l’arrière et j’avais des difficultés. Mais après un moment, ça s’est arrangé. Il y a eu quatre tours où j’ai pu attaquer, ce qui était ce que je recherchais."

"De toute la course, c’était le seul point positif. J’étais un peu excité parce que je pensais que peut-être ça allait continuer à s’améliorer, mais ça a duré quatre tours et puis les pneus arrières se sont effondrés, donc les dix derniers tours ont été un peu douloureux, j’ai juste essayé de m’accrocher."

"Évidemment, nous nous battions pour les points et cette stratégie était notre meilleure chance, mais c’était vraiment imprévisible. Je sais que d’autres sont allés plus loin mais à la fin, j’ai vu mes pneus et ils étaient à la corde. Malheureusement, ce n’était pas une bonne course, mais nous allons essayer de l’analyser."

Andreas Seidl, le directeur de McLaren, tire un bilan fataliste compte tenu des performances à Istanbul : "Nous quittons Istanbul avec six points de plus dans notre bataille pour le championnat constructeurs, après avoir terminé septième et 13e. Nous avons pris tout ce qui restait sur la table pour nous aujourd’hui."

"Avec le rythme que nous avions tout le week-end et la situation ne changeant malheureusement pas non plus aujourd’hui dans ces conditions humides, nous ne pouvions pas faire plus avec Lando et Daniel. Tout le monde a travaillé très dur ce week-end."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less